Au Soudan, la police et trois pays occidentaux appellent à une transition

/1 984 vues

Alors que les manifestations contre le tyran Oumar el-Béchir continuent devant le quartier général de l’armée à Kharthoum, la police soudanaise ainsi que trois pays occidentaux ont appelé, mardi, à une transition politique.

La pression s’est accrue, mardi 9 avril, sur le Président du Soudan Oumar el-Béchir, après l’appel de la police et de trois pays occidentaux à une transition politique, sur fond de manifestations massives devant le QG de l’armée à Khartoum.

La police soudanaise, un élément clé des forces de sécurité, a annoncé vouloir l’union du « peuple soudanais pour un accord qui soutiendrait un transfert pacifique du pouvoir ». Elle a appelé ses forces à ne pas intervenir contre les manifestants, quelques heures après avoir tenté de les disperser.

Les ambassades des États-Unis, du Royaume-Uni et de la Norvège à Khartoum ont quant à elles demandé la mise en place d’« un plan de transition politique crédible ».

TchadConvergence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.