Accueil > À la Une > Administration publique inexistante, pillage massif du trésor public, corruption généralisée, répression, Idriss Déby pompier pyromane: Tchad classé État voyou
4 455 vues

Administration publique inexistante, pillage massif du trésor public, corruption généralisée, répression, Idriss Déby pompier pyromane: Tchad classé État voyou

Le Président Idriss Déby et l’ancien gouverneur de l’État du Bornou au Nigéria, Sénateur Ali Sherif (SAS)

Le Tchad vient de rejoindre la liste noire des pays visés par le décret anti-immigration du Président américain Donald Trump. A partir du 18 octobre 2017, les Tchadiens seront interdits d’entrer aux États-Unis.

« Incompréhension », « ingratitude », « injustice »…, le Tchad reste sonné par le nouveau décret migratoire de Trump, qui l’a placé sur la liste des « États voyous » dont les ressortissants sont indésirables aux États-Unis.

Officiellement, le décret du Président Donald Trump a cité plusieurs raisons d’ajouter le Tchad à la liste des pays, qui comprend également l’Iran, la Libye, la Syrie, la Somalie, le Yémen, le Venezuela et la Corée du Nord.
Tout d’abord, selon le décret, le Tchad « ne partage pas adéquatement les informations relatives à la sécurité publique et au terrorisme et ne satisfait pas à au moins un critère de risque clé. Plusieurs groupes terroristes sont actifs au Tchad ou dans la région environnante ». Deuxièmement, une présence « des éléments de Boko Haram, Mujao en Afrique de l’Ouest et Al-Qaeda au Maghreb islamique » a été cité. Boko Haram s’est divisé en deux factions principales depuis 2016, dont l’une est connue sous le nom d’État islamique de la province de l’Afrique de l’Ouest. Les experts américains disent que les deux factions principales de Boko Haram ont des présences au Tchad, en particulier dans les îles éloignées du lac Tchad, qui borde le Nigeria et le Niger.

Si on ajoute à cela que des sérieuses failles sécuritaires ont été souvent constatées au niveau du service tchadien des passeports et des cartes d’identité, on peut comprendre aisément les inquiétudes de l’oncle Sam. Les américains, très pragmatiques, ne voient que ce qu’ils voient, et quand il s’agit de la sécurité de leur pays, ils ne tiennent pas compte de ce que cherche à montrer l’homme qui tient le Tchad d’une main depuis plus de 27 ans. Ils ne sont pas dupes du double-jeu du despote tchadien qui agit souvent en pyromane en Afrique centrale avant de se proposer pompier pour plaire à ses alliés occidentaux afin de pérenniser son pouvoir au Tchad.

L’ancien ministre tchadien des Affaires étrangères, Acheikh Ibn-Oumar, dans une interview à TV5 Monde, a déploré une « faille sérieuse au niveau du service de Sécurité et de Défense, très grave même, par exemple, les documents tchadiens sont en vente libre ». « Quand j’étais ambassadeur du Tchad aux Nations Unies, il y a 20 ans, j’ai vu un monsieur de l’Europe de l’est avec un passeport diplomatique tchadien. Pensant qu’il était en règle, il était passer naïvement à l’ambassade pour proroger son passeport diplomatique du Tchad. Je me suis rendu compte qu’il avait acheté le passeport diplomatique à un responsable tchadien. Et depuis, c’est des centaines des passeports diplomatiques tchadiens, pas ordinaires, qui se trouvent au États-Unis, au Canada, … « , a déclaré l’ancien diplomate tchadien.

L’union Nationale pour le Développement et le Renouveau (UNDR) a aussi déploré, dans un communiqué de presse publié ce mercredi, que « l’interdiction faite aux tchadiens de voyager aux États-Unis soit, dans une certaine mesure, la conséquence de la privatisation, pendant un certain temps, de la délivrance des cartes d’identité et des passeports ». « Il s’est avéré que des étrangers ont acheté des passeports tchadiens. Le gouvernement doit en tirer une leçon et mettre de l’ordre dans ce service », conclut le communiqué du parti du député Saleh Kebzabo, chef de file de l’opposition tchadienne.

Sur sa page Facebook, un autre député tchadien, Ngarlejy Yorongar a posté un texte intitulé « notre Noriega du Tchad et d’Afrique, Idriss Déby Itno, traine des casseroles », dans lequel il démontre point par point, Idriss côté face – Déby Itno côté pile:

  1.  Idriss Déby Itno crée, forme, entretient, finance les terroristes de tous bords tels que Boko Haram du Nigeria, les rebelles du Darfour, les Jenjawid du Soudan. A cette époque, j’ai dénoncé tous ces faits notamment les Boko Haram (lire sur google: Déby, SAS et Boko Haram pour vous convaincre).
  2. Idriss Déby Itno trafique la fausse monnaie de Bahrein. Ses deux intermédiaires bien connus du public tchadien sont pris la main dans le sac à Paris. Il a personnellement négocié avec les hautes autorités françaises pour obtenir leur libération pour les ramener à N’Djaména.
  3. Le dealer – conseiller spécial d’Idriss Déby Itno bien connu des N’Djaménois pris en flagrant délit de trafics de drogues durs à Dûsseldorf en Allemagne est condamné à 20 ans de prison ferme. Idriss Déby Itno envoie son émissaire à Bonn également bien connu pour que la justice allemande ne le cite pas dans cette affaire troublante.
  4. Idriss Déby trafique la fausse monnaie CFA à Abidjan, Lagos, Lomé etc. Pour les mêmes faits reprochés à Noriega, celui-ci est condamné et relégué sous la mer des années durant. Deux poids, deux mesures.
  5. Idriss Déby Itno a créé et entretenu une rébellion au Niger. Où sont passés les combattants d’Idriss Déby Itno défaits en Libye? Suivez mon regard …
  6. La RCA est par terre par le seul fait d’Idriss Déby Itno.
  7. Idriss Déby Itno a pillé l’or et le diamant du Zaïre de Moboutu, de Kabila père et de Kabila fils lors de son intervention dans ce pays. Un de ses clients français le menace de poursuite judiciaire. Il a fallu une prompte intervention d’un Ambassadeur de France au Tchad pour le calmer.
  8. Dès son avènement au pouvoir, il tente de créer une rébellion au nord du Cameroun.
  9. Idriss Déby Itno fait massacrer les Togolais contre un chèque d’un milliard de FCFA au lendemain de son avènement au pouvoir en 1990, chèque dont j’ai publié la copie dans mon journal, « La roue ».
  10. S’agissant des crimes contre l’humanité, crimes de génocide, crimes guerre, crimes de barbaries etc., imputés à Idriss Déby Itno, prière lire mes livres intitulés respectivement « Tchad: le procès d’Idriss Déby, témoignage à charge », édidtion l’Harmattan , 2003 et « Tchad: démocratie, crimes, tortures et mensonges d’Etat, autopsie d’un assassinat  annoncé le 3 février 1999, programmé et exécuté le 3 février 2008 », édition L’Harmattan 2010.

TchadConvergence

2 thoughts on “Administration publique inexistante, pillage massif du trésor public, corruption généralisée, répression, Idriss Déby pompier pyromane: Tchad classé État voyou

  1. Ping : Administration publique inexistante, pillage massif du trésor public, corruption généralisée, répression, Idriss Déby pompier pyromane: Tchad classé État voyou: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD
  2. Hummm,j’imagine comment serait l’eta du Tchad au courant de l’an avenir,a mon avis, »nous devons eradiquer tout l’administration et en reformer une autre,car sans ça,nous serons dans tjr le dernier d derniér,et le sang coulera en vin »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.