Tchad: l’association FIRIHNA appelle « les autorités locales à ne pas détourner l’état d’urgence à d’autres fins »

/887 vues

Point de presse n°006/2019 de Firihna relatif à l’instauration de l’état d’urgence dans trois (3) régions du Tchad

Mesdames et Messieurs les Journalistes, chers compatriotes, tchadiennes, tchadiens

Il y a de cela une semaine, face à des conflits intercommunautaires incessants et qui prennent une amplitude inquiétante mettant en mal l’unité, le vivre ensemble et la quiétude, le Président de la République, suivant la constitution, a ordonné au gouvernement d’établir l’état d’urgence dans 3 régions du Tchad à savoir : le Sila, le Ouaddai et le Tibesti.

Garant de la paix et de la sécurité, le Président de la République vient par cette décision démontrer ses sages décisions et sa fermeté en vue de stopper les violences incessantes. Par conséquent, suivant cette décision constitutionnellement légitime, des opposants et quelques associations de la société civiles, ont d’une mauvaise foi déformée le message du Chef de l’état à leur juste compréhension. A ceux là, nous leurs dirons d’être plus responsables et exemplaires car dans des pareilles circonstances, l’unité sacrée de tous les tchadiens doit se faire valoir pour appeler à la paix.

Chers compatriotes, Mesdames et Messieurs, nous, militants de l’association citoyenne FIRIHNA, qui avons l’objectif de défendre la paix, nous apportons notre soutien à cette décision prise car l’état d’urgence constitue le seul canevas d’application de droit, de justice, d’apport de quiétude et de paix d’une manière générale.

Cependant, nous demandons aux autorités civiles et militaires d’appliquer les procédures de l’état d’urgence afin qu’elles ne tournent à d’autres fins et à la population d’aider les forces de l’ordre dans leur mission et de respecter les règles édictées.

Chers compatriotes, pour finir, sachons que l’état d’urgence n’est pas l’arrêt de vie mais juste un ensemble des mesures permettant au gouvernement de rétablir le calme, la quiétude et d’instaurer la paix.

Vive le Tchad Vive la paix

Fait à N’Djamena le 27 Août 2019

Le président de Firihna,

Izadine Ahmat Tidjani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.