Accueil > À la Une > Tchad: accusé d’avoir critiqué le régime sur les réseaux sociaux, l’ex-directeur de cabinet d’Idriss Déby a été mis aux arrêts à N’Djaména
2 701 vues

Tchad: accusé d’avoir critiqué le régime sur les réseaux sociaux, l’ex-directeur de cabinet d’Idriss Déby a été mis aux arrêts à N’Djaména

L’ex-directeur de cabinet du Président Idriss Déby, démis de ses fonctions mi-mai, a été arrêté mercredi. Il serait soupçonné de divulguer certaines informations sur les réseaux sociaux, a appris l’AFP de sources policière et proches de sa famille.

Issa Ali Taher, démis de ses fonctions de directeur de cabinet de la présidence le 11 mai, est gardé aux renseignements généraux depuis mercredi, a appris l’AFP vendredi d’une source policière.

Il lui serait reproché de divulguer certaines informations relatives au fonctionnement de la dictature au Tchad à travers des échanges sur les réseaux sociaux, selon ces mêmes sources.

Il semble qu’on accuse Issa Ali Taher d’être l’auteur d’une lettre intitulée « La présidence de la République est-elle en danger imminent ? » publiée, il y a quelques jours, sur les réseaux sociaux. Dans sa lettre, l’auteur accuse le représentant du MPS dans le Bahr-El-Ghazel, l’homme d’affaire Abakar Tahir Moussa alias Al-Manna d’avoir infiltré tout le système au pouvoir au Tchad. Il accuse, entre autres, certains proches collaborateurs du Président Déby, qui sont encore en place, d’être des informateurs d’Abakar Tahir Moussa alias Al-Manna. Certaines précisions données dans cette lettre, qui ne peuvent pas être sues par le commun des mortels, mais qui ne sont pas des secrets d’État, ont-elles trahi et dénoncé son auteur ?

Il faut aussi noter que l’ex-dircab Issa Ali Taher est d’ethnie Daza Sagarda et fils d’un chef de canton de Salal dans le Bahr-El-Ghazel. Il est aussi le cousin de Mahamat Mahdi Ali, chef rebelle du mouvement FACT basé dans le sud de la Libye. Et la guerre que se font Issa Ali Taher et le Kreda Abakar Tahir Moussa alias Al-Manna depuis un certain temps dans les médias, semble être une guerre pour un leadership politique du Bahr-El-Ghazel au sein du pouvoir d’Idriss Déby.

L’arrestation de Issa Ali Taher a été confirmée à l’AFP par des sources proches de sa famille.

Issa Ali Taher a été plusieurs fois ministre, secrétaire général adjoint de la présidence avant d‘être nommé directeur de cabinet.

Au Tchad, l’accessibilité du réseau social Facebook et de certaines applications de messagerie instantanée est perturbé depuis avril.

Les réseaux sociaux Twitter, Facebook et Whatsapp en priorité sont devenus au fil des ans un lieu de contestation privilégié, tandis que les manifestations contestataires sont systématiquement interdites au Tchad.

Un accès aux réseaux sociaux est toutefois possible via un VPN ou via la connexion d’un pays étranger comme le Cameroun, frontalier de N’Djamena.

TchadConvergence avec AFP

One thought on “Tchad: accusé d’avoir critiqué le régime sur les réseaux sociaux, l’ex-directeur de cabinet d’Idriss Déby a été mis aux arrêts à N’Djaména

  1. Dans votre rédaction vous avez évoqué plusieurs aspects problématiques mais n’est-il pas un autre aspect qu’on ignore? Dans tout le cas il est déjà interpellé alors la justice prendra ces responsabilités?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.