lundi, septembre 28Covid-19 (Tchad): 1171 cas, 1003 guéris, 82 décès.
Shadow

Tchad: à la tête de la direction générale des Douanes, le neveu préféré d’Idriss Déby est remplacé par un autre neveu

Modifié le jeudi 03 octobre 2019 à 8h45 Par TchadConvergence

La direction générale de la douane et des droits indirects devient la chasse-gardée de la famille du Président Idriss Déby. Le dictateur tchadien préfère confier cette direction stratégique et à la fois juteuse à un membre de sa famille. Pour preuve, Idriss Déby vient de signer ce jeudi 19 septembre un décret pour relever son neveu préféré, le Colonel Ousman Adam Dicki, de la tête de la direction générale de la douane. 

Ousman Adam Dicki a été nommé par décret n° 1707 du 26 octobre 2018. Il est remplacé par un autre neveu, ancien directeur général adjoint de l’Agence nationale de sécurité (ANS), Abdelkerim Charfadine Mahamat. 

Le DG entrant, propulsé à la tête de la direction générale de la douane et des droits indirects, est considéré comme un homme novice dans le domaine de l’administration et très peu expérimenté. Il n’a aucune formation ni expérience en tant que douanier. 

Il a auparavant occupé le poste de directeur des affaires administratives et financières (DAF) à la Présidence de la République pour gérer le budget de son oncle Idriss Déby pendant quelques années avant d’être propulsé comme directeur général adjoint de l’ANS jusqu’au 20 juin 2018. 

Le nouveau promu à la tête de la direction générale de la douane, Abdelkerim charfadine Mahamat a été nommé chef de canton de sa communauté, il y a quelques années, avant d’être intronisé dans la localité de Kowdo, dans la province de l’Ennedi Est. 

Le directeur général sortant de la direction générale de la douane, Ousmane Adam Dicki, fils de la sœur cadette du despote tchadien, était âgé de 26 ans lorsqu’il a été nommé comme directeur général de la douane. 

Le désormais ex-DG de la douane, le colonel Ousman Adam Dicki, était le commandant de la Force d’appui aux régies financières qui a été par la suite érigée en direction générale de la Force d’appui aux régies. 

Les postes stratégiques et à la fois juteux sont désormais confiés à la famille proche de l’homme qui tient le Tchad d’une main de fer depuis près de trois décennies. Certains n’ont pas d’expérience ou de compétence avérée dans le domaine, au détriment d’autres tchadiens qui sont injustement discriminés dans les nominations à des postes de responsabilité.

TchadConvergence avec Alwihdainfo

Merci de partager cet article...
  • 89
    Partages

2 Comments

  • Bouba Mangala

    Jusqu’à quand cette façon de confier les biens publics et le détournements de déniés publiques par la famille présidentielle durera- t-elle?
    IDI se moque des tchadiens et comme, il n’y à pas aucun qui doit dire non à cette pratique, on va continuer à subir seulement.
    Pour citer un autre exemple, on dit que le Tchad traverse une période de crise,mais on continue à multiplier les préfectures et les sous-préfectures au lieu de les réduites.

  • Djekoundamde Chrislain

    Vraiment, c’est trop malheureux pour intellectuels Tchadiens. Un Pays où les autorités ne savent même pas parlés le Français et ils détiennent des grands postes parce qu’ils sont de famille royale. Déjà à 26 ans,il est le Directeur général de la Douanes ! Combien des Tchadien qui ont plus de 26 ans avec les Diplômes de hautes catégories qui sont là sans emploi ??? Je regrette d’être Tchadiens. J’accuse Dieu m’avoir donné cette Nationalité Tchadienne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.