dimanche, septembre 27Covid-19 (Tchad): 1171 cas, 1003 guéris, 82 décès.
Shadow

Étiquette : Viol

Affaire du Député Azzai Mahamat Hassan au Tchad: un viol ou une machination politique ?

Affaire du Député Azzai Mahamat Hassan au Tchad: un viol ou une machination politique ?

Tribune libre
Zouhoura Mahamat Tahir Kelley, l’épouse du député Azzaï Mahamat Hassan, sort de son silence et qualifie l’arrestation de son mari d’une histoire montée de toute pièce. Lors d'un point de presse ce jeudi dans le IVe arrondissement, Zouhoura Mahamat Tahir Kelley, l’épouse présumée mineure du député de la circonscription administrative de Nokou, dans le département du nord Kanem, M. Azzaï Mahamat Hassan, édifie l’opinion publique sur cette affaire qui a fait couler beaucoup d’encres et de salives, rapporte Tchadinfos. Elle a déclaré que "cette histoire est un pur montage pour nuire à la personne de mon mari". D’après elle, "l’acte de naissance présenté à la justice indiquant qu’elle a 14 ans est falsifié". Zouhoura Mahamat Tahir Kelley, présumée mineure persiste et signe qu'elle a "19 ans". ...

Tchad: la session criminelle examine 16 affaires de viols à N’Djamena

L'Actualité en Bref
La session criminelle de la cour d'appel de N'Djamena s'est ouverte ce lundi 3 décembre à N'Djamena. Plusieurs dossiers ont été examinés au cours de cette 5ème session, dont 16 affaires de viols, 2 cas d'assassinats, 2 affaires d'associations de malfaiteurs, 2 dossiers de participation à un mouvement insurrectionnel, 1 cas de meurtre, 1 cas de détournement de mineur et un cas d'enlèvement d'enfant. A l'ouverture, le président de la cour d'appel de N'Djamena a demandé au procureur général près la cour d'appel de N'Djamena de prononcer son allocution. "La présente session criminelle permet ainsi d'apporter une pierre à l'édifice de la justice et de la lutte contre l'impunité, notamment dans les cas de violences faites aux femmes et aux filles", a expliqué le procureur général près la cour ...
Assassinat du lycéen Abachou au Tchad: impunité totale pour les assassins et commanditaires, un an après !

Assassinat du lycéen Abachou au Tchad: impunité totale pour les assassins et commanditaires, un an après !

Halte à l’Impunité et aux Arrestations arbitraires, Image du jour
Le 15 février 2016, il y a un an, le lycéen Abachou tombait sous les balles des sbires d'Idriss Déby alors qu'il manifestait pour réclamer justice pour la lycéenne Zouhoura violée par des fils de dignitaires du régime. #Tchad Il y a 1 an, mourrait Abachou, tué par la GNNT, alors qu'il manifestait à N'Djamena pour réclamer #justice pour #Zouhoura (1/2) pic.twitter.com/VstrtspfV8— TCHAD TODAY (@TchadToday) 15 février 2017
Assassinat du lycéen Abachou au cours des manifestations consécutives au viol de Zouhoura: impunité totale pour les assassins et commanditaires, un an après !

Assassinat du lycéen Abachou au cours des manifestations consécutives au viol de Zouhoura: impunité totale pour les assassins et commanditaires, un an après !

Halte à l’Impunité et aux Arrestations arbitraires
Au Tchad, il y a un an, un lycéen était tué d'une lycéenne à N'Djamena. Depuis, les agresseurs de la jeune Zouhoura ont été appréhendés et jugés mais le sort du lycéen n'a pas connu la moindre évolution. C'est ce que déplore sa famille, un an après les faits. Il y a un an, des centaines d’élèves sortent dans la rue pour protester contre le viol collectif d’une lycéenne, Zouhoura, par un groupe de jeunes issus des milieux proches du pouvoir. Les forces de l’ordre rentrent en action et dispersent la foule. Un lycéen est fauché et meurt sur le coup. La famille porte plainte, mais depuis, l’enquête n’a pas beaucoup évolué. L’avocat commis d’office à la famille par l’État n’a pas donné de nouvelles et du côté des autorités les portes sont restées closes. «Nous sommes à une année de l’assa...
Un an après le viol de la jeune lycéenne Zouhoura par des fils de dignitaires du régime, l’impunité est toujours de mise au Tchad

Un an après le viol de la jeune lycéenne Zouhoura par des fils de dignitaires du régime, l’impunité est toujours de mise au Tchad

Halte à l’Impunité et aux Arrestations arbitraires
Le 8 février 2016,  Zahara Mahamat Yosko, appelée aussi Zouhoura, une Tchadienne de 16 ans, a été violée par cinq hommes qui ont filmé et posté leur crime sur les réseaux sociaux. Un an après, retour sur les faits. "Ils m’ont pris et ils m’ont emmenée dans un endroit inconnu. Là, ils ont commencé à me déshabiller et à me prendre en photo", a raconté Zouhoura, baissant les yeux face à la caméra alors qu’elle se remémore ses agresseurs "en train de s’amuser et de rigoler", à ses dépens. Cette jeune tchadienne a été enlevée puis violée par cinq hommes, le 8 février 2016. Sommée de garder le silence par ses agresseurs, la jeune femme - fille d’un opposant politique tchadien, Mahamat Yesko Brahim - n’a pas cédé à la menace : elle a révélé l’agression à sa famille, dans un pays où l'omerta...