lundi, septembre 28Covid-19 (Tchad): 1171 cas, 1003 guéris, 82 décès.
Shadow

Étiquette : SYNTASST

Vers une nouvelle aggravation de la crise sociale au Tchad: le syndicat des travailleurs de la santé appelle à la levée du service minimum dans les hôpitaux

Vers une nouvelle aggravation de la crise sociale au Tchad: le syndicat des travailleurs de la santé appelle à la levée du service minimum dans les hôpitaux

Politique et Société
Le Syndicat National des Travailleurs des Affaires Sociales et de la Santé du Tchad (SYNTASST) appelle à l'annulation du service minimum dans les hôpitaux du pays instauré il y a quelques jours et à la grève sèche sur toute l'étendue du territoire national. Le SYNTASST appelle la plateforme (UST, CIST, SYNECS) à sensibiliser les travailleurs pour "faire face à cette déclaration de guerre que prônent les tenants du pouvoir". Et enfin, le SYNTASST appelle tous les affiliés à l'UST à la "mobilisation pour une lutte sans merci contre l'esclavagisme que veut nous imposer l'actuel gouvernement".
Tchad: le Syndicat des Travailleurs de la Santé durcit le ton et met en garde le gouvernement contre les « menaces que subissent les agents de certains hôpitaux »

Tchad: le Syndicat des Travailleurs de la Santé durcit le ton et met en garde le gouvernement contre les « menaces que subissent les agents de certains hôpitaux »

Éducation, Santé et Lutte contre la Pauvreté
(N'Djaména, 3 novembre 2016) - La crise sociale persiste au Tchad. Le Syndicat National des Travailleurs des Affaires Sociales et de la Santé du Tchad (SYNTASST) durcit le ton et appelle sa base à la mobilisation générale. Réuni le 29 octobre 2016 à la Bourse du Travail, le bureau exécutif du SYNTASST, après avoir fait l'évaluation de la grève sèche lancée par l'UST, a félicité les travailleurs qui jusque-là respectent scrupuleusement la grève et a dénoncé les "menaces et harcèlements que subissent les agents de certains hôpitaux" de la capitale et des provinces. Le bureau exécutif du SYNTASST a appelé à la "vigilance et au refus de l'esclavage, car travailler sans être payer est bel et bien un asservissement", dit-il dans son communiqué. Cliquez pour lire le communiqué sur le Blog d...