jeudi 11 août 2022Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow

Étiquette : Sarraj

Tout le monde au chevet de la Libye: Sassou réunit à son tour Haftar et Sarraj à Brazzaville

Tout le monde au chevet de la Libye: Sassou réunit à son tour Haftar et Sarraj à Brazzaville

Gouvernance
La capitale congolaise va abriter le 9 septembre prochain, un sommet sur la crise libyenne organisé sous l’égide du comité de haut niveau de l’Union africaine (UA) que préside Denis Sassou Nguesso. Les principaux protagonistes de la crise libyenne ainsi que les représentants des pays voisins ont confirmé leur présence à cette nouvelle rencontre qui fait suite à celle organisée par le président français Emmanuel Macron en Août dernier. Des médiations qui se suivent et se ressemblent alors que sur le terrain, la situation reste toujours tendue. Tout le monde au chevet de la Libye ! La crise politique et sécuritaire que traverse l'ancienne « Jamahiriya » depuis 2011 sera de nouveau au menu d'un sommet, celui du comité de haut niveau de l'UA sur la Libye que préside le chef d'Etat congolais...
Libye: le Président Emmanuel Macron réunit Sarraj et Haftar ce mardi près de Paris

Libye: le Président Emmanuel Macron réunit Sarraj et Haftar ce mardi près de Paris

Gouvernance
Le président français Emmanuel Macron fait du dossier libyen une de ses priorités, tout comme la sécurité en Afrique. Les efforts pour la Libye, estime l’Élysée, vont dans le sens des efforts fournis pour la lutte contre le terrorisme et la lutte contre les flux migratoires. La rencontre, mardi 25 juillet, près de Paris, entre les deux protagonistes de la crise libyenne, le président du Conseil Fayez al-Sarraj et le maréchal Khalifa Haftar, s’inscrit dans ce cadre. Les Libyens continuent de penser que Paris porte une grande responsabilité dans le chaos libyen. La France de Nicolas Sarkozy, en 2011, s'est fortement engagée pour entraîner la chute du guide libyen Mouammar Kadhafi mais, tout comme l'Otan, n’a pas assuré la suite. En réunissant Fayez al-Sarraj et Khalifa Haftar, en régio...