mardi 06 décembre 2022Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow

Étiquette : MSF

Tchad: Médecins Sans Frontières tire la sonnette d’alarme sur la malnutrition infantile dans la province du Hadjer Lamis

Tchad: Médecins Sans Frontières tire la sonnette d’alarme sur la malnutrition infantile dans la province du Hadjer Lamis

A la Une, Éducation et Santé, En ce moment, Fil d'infos
Endémique au Tchad, la malnutrition touche particulièrement les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes et allaitantes. Dans cette région du Sahel, particulièrement vulnérable au changement climatique, le manque de pluie exacerbe une situation déjà catastrophique. En septembre 2021, Médecins Sans Frontières (MSF) a lancé une intervention nutritionnelle dans la province tchadienne du Hadjer Lamis. Khadidja Iba est assise sur une natte colorée dans la salle d'attente d'un centre d'alimentation thérapeutique mis en place par MSF à Massakory, une petite ville de la ceinture sahélienne du Tchad. Cette mère de six enfants a marché pendant deux heures pour amener sa plus jeune enfant, Sara, 9 mois, pour une visite de suivi. Sara est inscrite au programme nutritionnel de MSF ...
Tchad: l’épidémie de rougeole gagne en intensité à N’Djamena et Am Timan

Tchad: l’épidémie de rougeole gagne en intensité à N’Djamena et Am Timan

A la Une, Éducation et Santé
Une partie du Tchad, dont la capitale N’Djamena et la ville d’Am Timan, est au cœur d’une épidémie de rougeole qui dure depuis un an déjà et qui gagne en intensité. Pour aider à la maîtriser, une équipe d’urgence de Médecins Sans Frontières (MSF) a vacciné, à Am Timan,  107 000 enfants. « Le Tchad suit un schéma d’épidémies de rougeole qui commencent généralement au printemps et s’éteignent quand les pluies commencent en juin», explique la coordinatrice d’urgence de MSF, Theresa Berthold. « Pourtant, l’épidémie de rougeole de 2018 est toujours en cours. Cette épidémie n’est toujours pas maîtrisée ». Officiellement déclarée au Tchad en mai 2018, l’épidémie de rougeole en cours a affecté 69 des 126 districts du pays. En janvier, l’épidémie a gagné en intensité. Entre janvier et m...

Lutte contre la malnutrition au Tchad: MSF se retire de la région de Hadjar Lamis

Gouvernance
(N'Djaména, 24 novembre 201, APA) - L’ONG Médecin sans frontière (MSF) a annoncé, dans un document remis mercredi à la presse, qu’elle mettrait fin au 31 décembre 2016 à ses interventions contre la sous-nutrition dans la région de Hadjar Lamis, située non loin de N’Djamena, la capitale du Tchad. Bien qu’elle quitte les localités de Bokoro et de Gama, MSF rappelle aux autorités tchadiennes que la sous-nutrition affecte de nombreux enfants dans le Hadjer Lamis, juste à environ 300 kilomètres de la capitale. «Les causes de la malnutrition sont complexes et endémiques. D’autres acteurs humanitaires et de développement devraient s’intéresser à la région de Hadjar Lamis», estime MSF qui souligne que la malnutrition n’est pas seulement liée à l’insécurité alimentaire mais aussi à d’autres ...