jeudi 25 février 2021Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow

Étiquette : Legislature

Le député Saleh Kebzabo désavoué par l’opposition FONAC pour avoir « sapé les efforts en faveur d’un changement » au Tchad

Le député Saleh Kebzabo désavoué par l’opposition FONAC pour avoir « sapé les efforts en faveur d’un changement » au Tchad

Gouvernance
Dans un communiqué publié ce mercredi 21 juin, le Front de l'Opposition Nouvelle pour l'Alternance et le Changement (FONAC): réitère sa position de ne plus reconnaître l'actuelle législature à partir du 21 juin 2017; exige la démission de tous les députés de l'opposition, car rester dans cette assemblée nationale illégale et illégitime, c'est faire le jeu du pouvoir; surpris et étonné de la possition prise par le chef de file de l'opposition Saleh Kebzabo. Le FONAC condamne énergiquement ce comportement incompréhensible car on ne peut réclamer un changement d'une part et saper les efforts en faveur de ce changement d'autre part. Cliquez pour lire le communiqué du FONAC
Tchad: Saleh Kebzabo s’accroche à ses avantages de chef de file de l’opposition parlementaire et fait un doigt d’honneur à ses camarades du FONAC

Tchad: Saleh Kebzabo s’accroche à ses avantages de chef de file de l’opposition parlementaire et fait un doigt d’honneur à ses camarades du FONAC

Gouvernance
A l’issue d’une assemblée nationale tenue ce mardi 20 juin, par un communiqué de presse, les députés membres des partis politiques de l’opposition rejettent l'appel à la démission lancé par la société civile et certains partis membres du Front de l'Opposition Nouvelle pour l'Alternance et le Changement (FONAC). Le communique porte la signature du chef de file de l’opposition Saleh Kebzabo. Il faut rappeler que des partis comme le PLD, le RPR et bien d'autres membres du FONAC, ont lancé conjointement avec la société civile un appel au boycott de l'assemblée nationale après le 21 juin 2017. «Halte à la prorogation illégale du mandat des députés» lit-on dans les multitudes communiqués de presse des organisations de la société civile. Les leaders de la société civile estiment que cet...
Tchad: la société civile lance une campagne de boycott de l’Assemblée nationale

Tchad: la société civile lance une campagne de boycott de l’Assemblée nationale

Gouvernance
(N'Djaména, 20 juin 2017) - Des associations de la société civile tchadienne ont lancé une campagne de boycott de l’assemblée nationale pour appeler les députés de l’opposition à démissionner du parlement le 21 juin prochain. Pour les initiateurs de l’opération s’insurgent ainsi contre la décision du président de la République de proroger le mandat des députés. «Halte à la prorogation illégale du mandat des députés» lit-on dans les multitudes communiqués de presse des organisations de la société civile. L’actuelle législature du Tchad, la troisième depuis 1997, est mise en place le 21 juin 2011. Le mandat de 4 ans des députés tchadiens a pris fin le 21 juin 2015. Mais, faute de moyens, le chef de l’État a sollicité une prorogation de leur mandat. Les députés ont voté la loi ...
Le Président Idriss Déby reporte sine die les élections législatives au Tchad

Le Président Idriss Déby reporte sine die les élections législatives au Tchad

Gouvernance
(N'Djaména, 3 février 2017) - Au Tchad, le président Idriss Déby annonce que les élections législatives n'auront pas lieu avant 2019. Les députés tchadiens, élus en 2011, devraient se présenter à nouveau devant les électeurs, mais pour des raisons pratiques, la législature a été prorogée pour une durée indéterminée. Jeudi, au cours d'une conférence de presse, le président tchadien explique qu'en raison de la crise que traverse le pays, organiser des élections législatives n'est pas à l'ordre du jour. "Le Tchad aujourd’hui peine à payer les salaires. Les élections présidentielles nous ont couté 52 milliards de francs CFA".  Idriss Déby Itno Cliquez pour écouter le Président Idriss Déby sur RFI
Tchad: face à la prolongation « illégale » du mandat des députés, le FONAC saisit la Haute Cour de justice pour haute trahison

Tchad: face à la prolongation « illégale » du mandat des députés, le FONAC saisit la Haute Cour de justice pour haute trahison

Gouvernance
(N'Djaména, 31 janvier 2017) - Au cours d’une rencontre à huis clos tenue le 22 janvier dernier, entre le Président de la République et les députés de la majorité du MPS, Idriss Déby leur a annoncé que leur mandat sera prolongé jusqu’au moins en 2019. La situation financière du pays serait la cause de ce report. Voici la réaction du FONAC.