vendredi 23 octobre 2020Covid-19 :1410 cas, 1223 guéris, 96 décès.
Shadow

Étiquette : Détention

Tchad: une forte mobilisation pour l’étudiant Youssouf Mahamat Allamine Tahir détenu en prison en Inde

Tchad: une forte mobilisation pour l’étudiant Youssouf Mahamat Allamine Tahir détenu en prison en Inde

Avant-Garde, Éducation et Santé
Parti le 13 février 2011 dans le cadre des études en science politique à Bengalore en Inde, M. Youssouf Mahamat Allamine Tahir est arrêté exactement le 06 février 2015 à Maharajan (Inde) pour cause « faux visa » alors qu’il se rendait en Arabie Saoudite pour effectuer le petit pèlerinage (Oumra). Youssouf détient le passeport tchadien n° R0129538. Son cas est enregistré contre État comme « crime n°47/15 ». Selon le gouvernement indien, l’étudiant est en désaccord avec leurs lois réservées aux étrangers. Il s’agit de « cas n° U/420, 467, 468, 471 7 Foreigner’s ». Par contre sur la requête de l’un de ses avocats enregistrée sous le n°989/13/08/2015, stipule que, l’accusé est allé en Inde avec un visa approprié et valide qui a été renouvelé deux fois et qui...
Au Tchad, trois militants du parti CAP-SUR libérés après deux mois de détention au secret

Au Tchad, trois militants du parti CAP-SUR libérés après deux mois de détention au secret

Lutte contre les Inégalités et les Injustices
Trois opposants détenus au secret depuis fin mars dans le sud du Tchad ont été libérés samedi soir, a appris l'AFP dimanche auprès du président du parti d'opposition Cadre d'Action Populaire pour la Solidarité et l'Unité de la République (CAP-SUR). Ils ont été libérés à Moundou (deuxième ville du pays), a indiqué à l'AFP Joseph Dadjnadji, président du parti Cadre d'action populaire pour la solidarité et l'unité de la République (CAP-SUR). "Ils ont déjà regagné leurs familles" et "sont un peu fatigués", selon M. Dadjnadji qui dit ne pas encore savoir s'ils ont subi ou non de mauvais traitements. Pendant leur détention, ils n'ont pas eu accès à un avocat et leurs proches ne savaient pas où ils étaient, dénonce le président de CAP-SUR qui parle d'une procédure "extrajudiciaire".Les trois ...
Tchad: a-t-on le droit de garder en détention des citoyens quand on n’a pas les moyens de les juger et pire encore, de leur donner à manger ?

Tchad: a-t-on le droit de garder en détention des citoyens quand on n’a pas les moyens de les juger et pire encore, de leur donner à manger ?

Halte à l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
Certains détenus croupissent dans des prisons depuis des mois sans être présentés à des juges et, il y a une concentration d'un nombre élevé de détenus dans des cellules exiguës. Le mouvement d'humeur des détenus ne faiblit pas à la maison d'arrêt d'Abéché. Quelques prisonniers sont parvenus à s'y échapper, hier, suite à une révolte de masse qui a été organisée afin de vider complètement les cellules. Parmi les trois gendarmes en faction lors de la précédente mutinerie dans la prison, deux d'entre-eux avaient été dépouillés de leurs armes. Une sous-alimentation des détenus Cette mutinerie des prisonniers est due en grande partie à leur sous-alimentation, entretenue essentiellement par leur fournisseur qui met à leur disposition des denrées alimentaires pourries, avec la complaisance...
Vives tensions dans les prisons au Tchad: mais où est donc passé le ministre de la Justice Ahmat Mahamat Hassan ?

Vives tensions dans les prisons au Tchad: mais où est donc passé le ministre de la Justice Ahmat Mahamat Hassan ?

Éducation et Santé
Conditions de vies précaires des détenus, le budget de la nourriture détourné, la tension est à son comble dans les grandes prisons de N'Djamena, de Korotoro, de Moussoro, de Kélo, d'Am Timan et d'Abéché. L’État débloque un milliard de Francs CFA par an pour la nourriture des détenus, en signant des accords avec certains fournisseurs qui se préoccuperaient plus de leur poche que des prisonniers. La tension qui prévaut ces derniers temps dans la plupart des grandes prisons de N'Djamena, de Korotoro de Moussoro, de Kelo, d'Am Timan et d'Abéché serait dû à la sous-alimentation des détenus dans les cellules. Ces six prisons seraient régulièrement victimes du comportement très peu orthodoxes de leur grand fournisseur Sadick Mahamat Djamous qui mettrait à leur disposition de...
Combien de temps encore, Idriss Déby et se proches vont-ils exercer un « droit de vie et de mort » sur les 12 millions de Tchadiens ?

Combien de temps encore, Idriss Déby et se proches vont-ils exercer un « droit de vie et de mort » sur les 12 millions de Tchadiens ?

Halte à l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
(N'Djaména, 19 janvier 2017) - Au Tchad, un silence pesant et troublant sur le sort du journaliste et chanteur Mahydine Mahamat Babouri porté disparu depuis quatre mois après son arrestation. Selon l’avocat, Mayadine Mahamat Babouri a été interpellé le 30 septembre, en pleine rue, à Ndjamena, «par des hommes enturbannés». Amené de force dans un lieu inconnu, il semble y avoir été torturé. On lui reprocherait d’avoir posté une vidéo sur les réseaux sociaux critiquant la gestion familiale de la chose publique par le Président Idriss Déby et l’implication de la Première Dame dans les affaires de l’État. Une accusation qui aurait varié, selon maître Olivier Gouara. Plusieurs sources sur les réseaux sociaux parlent désormais de la disparition ou de l’élimination physique de l’activis...