mercredi 30 septembre 2020Covid-19 : 1185 cas, 1006 guéris, 85 décès.
Shadow

Étiquette : CTPD

Bilan de la première année du cinquième mandat du Président Idriss Déby: « la plus sombre page des 27 années de pouvoir sans partage au Tchad »

Bilan de la première année du cinquième mandat du Président Idriss Déby: « la plus sombre page des 27 années de pouvoir sans partage au Tchad »

Tribune libre
Le 8 août 2016, une cérémonie a été organisée à coup de milliards dans un grand hôtel de la capitale pour l'investiture d'Idriss Déby pour un cinquième mandat au terme d'une élection très contestée et qualifiée de "hold-up électoral" par l'opposition. L'investiture d'Idriss Déby, s'est déroulé dans un climat social très tendu avec la mort la veille d'un manifestant à N'Djamena après "des tirs à balles réelles des forces de l’ordre". Une année après, la ligue nationale des jeunes de la Convention Tchadienne pour la Paix et le Développement (CTPD), parti de Laoukein Kourayo Médard, principal challenger d'Idriss Déby lors de la présidentielle et actuellement en prison à Moundou, dresse un état des lieux de la situation politico-sociale d'une année de pouvoir de l'homme qui tient le Tcha...
Tchad: la ville de Moundou « en état de siège » selon son maire Laoukein Kourayo Medard

Tchad: la ville de Moundou « en état de siège » selon son maire Laoukein Kourayo Medard

Halte à l’Impunité et aux Arrestations arbitraires
(N'Djaména, 27 janvier 2017) - La tension est vive à Moundou, principale ville du sud du pays dont le maire est arrivé en troisième position à l’élection présidentielle d’avril 2016. Il y a 10 jours, Laoukein Kourayo Médard a été entendu par la police qui lui reproche d’avoir fait coller ses affiches par-dessus celles du président. Cette semaine, les responsables des radios locales ont été convoqués par les services de sécurité, ils dénoncent des «tentatives d’intimidation». Il est midi lorsque les responsables de quatre radios sont convoqués au commissariat de Moundou. Les téléphones, enregistreurs et carnets leur sont confisqués. En face d’eux : les chefs de la police, de la gendarmerie, de la sécurité du territoire et des services secrets. «Ils disent ne pas comprendre qu’on s...