dimanche, septembre 27Covid-19 (Tchad): 1171 cas, 1003 guéris, 82 décès.
Shadow

Étiquette : Babouri

Au Tchad, le cyberactiviste Mayadine Mahamat Babouri se fait tabasser par deux ministres « délinquants » selon la CTDDH

Au Tchad, le cyberactiviste Mayadine Mahamat Babouri se fait tabasser par deux ministres « délinquants » selon la CTDDH

Halte à l’Impunité et aux Arrestations arbitraires
La Convention Tchadienne pour la défense des droits de l'homme(CTDDH) informe l'opinion publique nationale et internationale que le journaliste Mayadine Mahamat Babouri, membre actif de la CTDDH, est victime de coups et blessures volontaires et menaces de mort provenant de Ahmat Mahamat Bachir, ministre de la Sécurité publique et de l'Administration du territoire, et de Bichara Issa Djadallah, ministre délégué à la Présidence de la République, chargé de la Défense Nationale, des Anciens combattants et des Victimes de Guerre. En effet, dans la soirée du jeudi 14 juin 2018 après le lâche assassinat de l'expatriée chinoise, Mayadine Mahamat Babouri, en sa qualité de journaliste et défenseur des droits de l'homme, s'est rendu sur le lieu du crime. Les ministres de la Sécurité publique et celu...
Le cyberactiviste Mahamat Babouri libéré après 16 mois de détention avec torture et mauvais traitements pour avoir critiqué la gouvernance au Tchad

Le cyberactiviste Mahamat Babouri libéré après 16 mois de détention avec torture et mauvais traitements pour avoir critiqué la gouvernance au Tchad

Halte à l’Impunité et aux Arrestations arbitraires
Le militant politique Tadjeddine Mahamat Babouri, emprisonné depuis 16 mois pour avoir critiqué le régime sur les réseaux sociaux au Tchad, a été libéré aujourd'hui à la demande d'un juge, a appris l'AFP de source judiciaire. "Le juge a ordonné la libération d'office de Babouri en vertu du code de procédure en vigueur", a indiqué cette source. La durée maximale de détention provisoire selon le code de procédure est de six mois pour un délit et d'un an pour un crime. Il a été arrêté suite à une vidéo qu'il a réalisée et diffusée sur les réseaux sociaux critiquant la gouvernance au Tchad. Il était inculpé au départ pour complot contre l’État et trouble à l'ordre public, avant que le juge ne requalifie les faits en diffamation. "Le fond du dossier sera discuté dans deux semaines", a indiq...
Tchad: création d’un comité d’action pour la libération de Mayadine Mahamat Babouri

Tchad: création d’un comité d’action pour la libération de Mayadine Mahamat Babouri

Halte à l’Impunité et aux Arrestations arbitraires
Au Tchad, un comité d'action s’est mis en place, samedi 13 janvier, pour plaider la libération de Mayadine Babouri. Cet activiste politique est emprisonné, depuis 15 mois, pour avoir dénoncé la gestion patrimoniale du pays sur les réseaux sociaux. Il est toujours dans l’attente d’un procès. Le comité d'action, créé au Tchad, cherche à relayer, sur place, l'action des ONG internationales comme Amnesty International qui appellent à sa libération. Mayadine Babouri a été enlevé fin septembre 2016, en pleine rue, à N'Djamena, quelques jours après avoir posté une vidéo dans laquelle il dénonçait la mauvaise gestion de l’État par le pouvoir en place. D’abord détenu au secret, pendant quelques semaines, l’activiste politique qui était auparavant fervent défenseur du régime, a fini par êt...
Tchad:  Maounde Decladore, militant du mouvement « Ça doit changer » remis en liberté provisoire plus de 20 jours après son enlèvement à Moundou

Tchad: Maounde Decladore, militant du mouvement « Ça doit changer » remis en liberté provisoire plus de 20 jours après son enlèvement à Moundou

Halte à l’Impunité et aux Arrestations arbitraires
Un militant tchadien détenu au secret pendant plus de 20 jours a été remis en liberté provisoire mardi pour des raisons de santé, indique son avocat. "Le juge d'instruction a accepté sa libération provisoire", a indiqué à l'AFP Me Boniface Mouandilmadji, avocat de Maounde Decladore, porte-parole du mouvement "Ça doit changer". M. Decladore a indiqué à l'AFP qu'il souffrait de "fortes douleurs". "Je pense qu'il a été empoisonné. Il a vomi du sang après avoir avalé un sandwich", a précisé son avocat, assurant que son client n'avait pas été torturé. Le militant a été inculpé mardi pour "trouble à l'ordre public" après sa détention dans les locaux de l'Agence nationale de sécurité (ANS) à Moundou, capitale économique, a précisé l'avocat. Sa première comparution devant le juge d'ins...