Quand les conflits intercommunautaires entre Arabes et Ouaddaïens au Tchad touchent les Patriotes de la Diaspora Tchadienne de France

/2 167 vues

Les violences intercommunautaires qui ont eu lieu à la fin de cette année 2018 à Kouri Bougoudi, dans l’extrême-nord du Tchad, entre des orpailleurs Arabes et Ouaddaïens , touchent les Patriotes de la Diaspora Tchadienne de France, à plus 8 000 kilomètres de cette petite localité du Borkou-Ennedi-Tibesti (B.E.T), située à la frontière avec la Libye.

Un passage dans le message de vœux du nouvel an du Secrétaire général a provoqué une crise au sein des Patriotes de la Diaspora Tchadienne de France. Selon le nouveau SG des patriotes, Mahamat Saleh Abderahim Dahab, les Arabes Mahamit se livreraient à un nettoyage ethnique des Ouaddaiens à Kouri-Bougoudi.

« Pour l’heure, l’urgence est d’alerter l’opinion nationale et internationale sur ce qui relève manifestement du nettoyage ethnique commis par un groupe d’individus se réclamant MAHAMIT, à l’encontre des ressortissants de la région du Dar Ouaddaï basés dans la région du B.E.T. Nous y reviendrons sur cette épuration ethnique dans les prochains avec un communiqué exclusif », a-t-il écrit dans son message de vœux posté le 1er janvier sur Facebook.

Le 5 janvier, dans un communiqué, le Conseil consultatif des patriotes recadre et condamne « toute considération communautaire » face aux conflits communautaires de ces derniers mois dans le Nord et l’Est du Tchad. « Face à cette situation et face au repli communautaire des différents acteurs, nous invitons chacun et chacune au dépassement de soi et à la retenue. Afin de ne pas tomber dans le piège tendu « diviser pour mieux régner » utilisé par le despote Idriss Déby et ses proches. Les patriotes de la Diaspora reste éveillé, unis et au dessus de toute considération communautaire. Le Tchad est un et indivisible et aucune communauté ne doit se considérer au dessus des autres », peut-on lire dans le communiqué du Conseil consultatif.

Crise au sein des Patriotes de la diaspora tchadienne de France

La réponse du berger à la bergère ne se fait pas attendre:

« Dans la nuit de samedi 6/12/2019, j’ai découvert sans que je n’en sois ni consulté, ni informé, ni averti, suite à une notification de publication Facebook, un communiqué n°002/PDTF/2019 émis par le Conseil Exécutif. Dans la foulée, j’ai fait part de ce dysfonctionnement au Conseil Exécutif et pris la décision conforme que l’on se doit de prendre en pareille circonstance. J’ai décidé de me retirer des Patriotes de la diaspora tchadienne de France. Par conséquent, mes fonctions de Secrétaire général cessent immédiatement », a écrit Mahamat Saleh Abderahim Dahab sur Facebook, 45 jours après sa désignation à la tête de cette organisation pour une période de 6 mois renouvelable une fois.

TchadConvergence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.