Accueil > À la Une > Les raisons de l’absence remarquée d’Idriss Déby à l’ONU: mouvements des rebelles, raisons de calendrier, chantage, problèmes logistiques ou boycott ?
5 885 vues

Les raisons de l’absence remarquée d’Idriss Déby à l’ONU: mouvements des rebelles, raisons de calendrier, chantage, problèmes logistiques ou boycott ?

(N’Djaména, 23 septembre 2017) – Le Président tchadien Idriss Déby Itno (IDI) ne s’est pas rendu à l’assemblée générale des Nations unies (ONU) à New York, alors qu’une réunion relative au G5 Sahel était prévue, pour « raisons intérieures », indique un responsable du parti au pouvoir.

« Les bruits de bottes (rumeurs de mouvements des rebelles tchadiens, NDLR) dans l’extrême-nord et dans l’est du Tchad inquiètent » le Président tchadien, a indiqué à l’AFP un responsable du Mouvement patriotique du salut sous couvert de l’anonymat.

Une autre source du Palais rose indique que l’absence de M. Déby à l’assemblée générale de l’ONU pourrait avoir une autre signification, plus politique : « Par cette attitude, Idriss Déby fait chantage aux Occidentaux pour qu’ils mettent des moyens à sa disposition ». Le Tchad « n’a pas les moyens financiers pour faire face aux difficultés du moment », ajoute cette source de l’AFP.

Lundi 18 septembre 2017, en marge de la 72e assemblée générale de l’ONU, les pays du G5 Sahel (Tchad, Mali, Niger, Mauritanie et Burkina Faso) ont tenu une réunion de haut niveau sous la présidence du Président malien, Ibrahim Boubacar Keita, président en exercice du G5 Sahel, à New York pour étudier le financement de la force anti terroriste. La réunion co-présidée par le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a enregistré la présence de plusieurs autres chefs d’États et personnalités dont le président français Emmanuel Macron, Alpha Condé de la Guinée, président en exercice de l’Union africaine, Thomas Bossert, conseiller du président des États-Unis à la sécurité intérieure et à l’antiterrorisme, l’ambassadeur, Christophe Heusgen, Représentant permanent de l’Allemagne auprès des Nations Unies, Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union africaine et enfin, Madame Frederica Mogherini, Haute Représentante de l’Union Européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-Présidente de la Commission européenne. Seul IDI était absent.

Persuadé qu’il était important de montrer la mobilisation des cinq pays au plus haut niveau pour convaincre la communauté internationale de mettre concrètement la main à la poche, le président malien s’était lancé la semaine dernière dans une mini-tournée auprès de ses homologues, avec une étape à N’Djamena où il avait rencontré Idriss Déby. A l’issue de cette offensive diplomatique soutenue par la France, Ibrahim Boubacar Keïta avait annoncé avoir convaincu tous ses homologues de faire le déplacement, une information confirmée par Paris.

Finalement, Idriss Déby est resté chez lui, officiellement pour des raisons de calendrier. Mais selon une bonne source tchadienne de RFI, le despote tchadien serait particulièrement irrité de la tendance de la communauté internationale à reléguer au second plan les urgences africaines par rapport aux autres foyers de crise dans le monde. Frustré également du manque d’avancées concrètes en matière de financement, l’homme qui tient le Tchad d’une main de fer depuis plus de 27 ans n’aurait pas voulu avoir à expliquer une nouvelle fois par A+B la nécessité du déploiement de la force antiterroriste pour la sécurité des pays du Sahel et au-delà, de l’ensemble de la communauté internationale. « Pas question de devoir aller mendier l’aide financière nécessaire », selon les mots de la source de RFI.

Mais, lors d’un point de presse à New York, Emmanuel Macron a lui indiqué avoir eu Idriss Déby au téléphone qui l’avait averti qu’il ne pourrait aller à New York pour des questions logistiques.

Finalement, à quoi joue IDI jusqu’à sécher une réunion de haut niveau du G5 Sahel et l’assemblée générale de l’ONU, lui qui se croit être expert en lutte contre les terroristes et les « mercenaires » ?
Pour nous Tchadiens qui connaissons un peu notre IDI national, l’homme le plus rancunier du monde boycotte cette réunion du G5 sahel qu’il considère comme étant une réunion de la France pour la simple raison que, la semaine dernière, Paris a appelé Idriss Déby, qui vient d’obtenir à Paris un large soutien des bailleurs internationaux, à annoncer « prochainement » un calendrier pour les élections législatives. Selon ses proches, IDI n’avait pas du tout apprécié ce rappel à l’ordre de la France. Il avait d’ailleurs commencé avant cette réunion cruciale à narguer Paris à travers ses organisations de propagande.
Il boycotte aussi la 72e session de l’assemblée générale de l’ONU car, il faut se rappeler qu’au mois de mai dernier, l’ONU a publié un rapport accusant des soldats tchadiens d’exactions contre des civils en Centrafrique malgré les protestations et l’opposition de N’Djaména à sa publication. Par la suite, le Tchad a même accusé l’ONU de diffamation.

Le Sultan du Dar Bilia n’oublie rien mais ne peut rien dire car il n’a pas oublié non plus comment il était arrivé au pouvoir.

TchadConvergence avec AFP et RFI

4 thoughts on “Les raisons de l’absence remarquée d’Idriss Déby à l’ONU: mouvements des rebelles, raisons de calendrier, chantage, problèmes logistiques ou boycott ?

  1. Ping : Les raisons de l’absence remarquée d’Idriss Déby à l’ONU: mouvements des rebelles, raisons de calendrier, chantage, problèmes logistiques ou boycott ?: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.