L’Élysée annonce la nouvelle date du sommet des dirigeants du G5 Sahel en France

/4 760 vues

L’Élysée a annoncé que le sommet des dirigeants du G5 Sahel et de la France initialement programmé pour ce lundi 16 décembre à Pau, se tiendrait le 13 janvier 2020.

Le sommet des dirigeants du G5 Sahel (Mali, Burkina Faso, Niger, Mauritanie et Tchad) et de la France, qui devait se tenir ce lundi 16 décembre à Pau, dans le sud-ouest de la France, aura lieu le 13 janvier 2020, a annoncé l’Élysée.

Les Présidents de cinq pays du G5 Sahel ont «confirmé leur accord pour cette date», a ajouté l’Élysée dont le communiqué est cité par l’agence France-Presse (AFP).

Devraient donc être présents les Présidents du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, du Niger, Mahamadou Issoufou, et du Tchad, Idriss Déby, ainsi que celui de Mauritanie, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani.

Le sommet de Pau, qui doit permettre de clarifier le cadre de l’intervention française dans la bande sahélo-saharienne, a été reporté à 2020 après l’attaque de la base militaire d’Inates, au Niger, qui a fait 71 morts le 11 décembre.

L’annonce de l’Élysée intervient au lendemain du sommet extraordinaire qui s’est tenu à Niamey, au Niger, avec les cinq États du G5 Sahel.

Sommet du G5 Sahel en France

Le 4 décembre, Emmanuel Macron a annoncé avoir invité les Présidents du Mali, du Burkina Faso, du Niger, du Tchad et de la Mauritanie à le retrouver à Pau où étaient basés sept des 13 soldats de la force anti terroriste « Barkhane » tués le 25 novembre au Mali.

Toutefois, le message du Président français a été perçu comme une dégradante «convocation» par beaucoup dans les pays concernés. Le 11 décembre, face à la presse, le Président burkinabè Roch Kaboré, par ailleurs président en exercice du G5 Sahel, a déploré le «manque de tact» du chef de l’État français.

Le Président Tchadien avait décliné l’invitation de Macron en raison d’un « hôte de marque qu’il devait recevoir quasiment à la même date ». Ce lundi 16 décembre, le Président Idriss Déby a reçu le Premier ministre soudanais, Dr Abdallah Hamdok, à la tête d’une forte délégation comprenant des membres du gouvernement et certains de ses proches collaborateurs. C’est une visite d’amitié et de travail qui s’inscrit dans le cadre des échanges constants et périodiques entre le Tchad et le Soudan, nous informe le Palais rose.

TchadConvergence avec fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.