«

»

Août 19

Hollande et l’Afrique : l’impossible changement

1 037 vues

Déby et Hollande à l'Elysée 05.10.2015A quelques semaines du départ d’Hélène Le Gal de son poste de conseillère Afrique de François Hollande, La Lettre du Continent revient dans ce dossier sur les traits marquants de la politique africaine de la France au cours du dernier quinquennat. Soucieux de « normaliser » cette relation, François Hollande est parvenu, dès son arrivée au pouvoir en 2012, à insuffler certaines évolutions. L’affairisme et les réseaux parallèles qui ont longtemps caractérisé les liens avec l’Afrique ont été tenus à distance de l’Elysée, tandis que le Parlement, jadis peu impliqué dans ce domaine réservé de la présidence française, a repris ses prérogatives. Malgré ces timides avancées, le successeur de Nicolas Sarkozy est resté l’otage de la realpolitik africaine.

Sur fond d’intervention au Mali dès janvier 2013, la politique s’est effacée au profit d’une approche militaire pour ne pas dire militarisée de cette relation, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian prenant très rapidement l’ascendant sur la diplomatie officielle. Sur fond de lutte anti-terroriste, ces interventions (Serval, Sangaris…) et la nécessité d’obtenir le soutien de ses homologues locaux pour les mener à bien ont nécessité de la part du chef de l’Etat français de véritables renoncements. Ce dernier a notamment été contraint de composer avec des présidents qu’il conspuait volontiers lorsqu’il dirigeait le Parti socialiste (PS) français (Idriss Déby, Denis Sassou Nguesso, Paul Biya…). D’où une politique parfois aussi peu lisible que compréhensible.

Sur le plan économique, les liens entre la France et l’Afrique de l’Ouest semblent s’être distendus en dépit de la création de la Fondation Africa-France pour une croissance partagée ou encore malgré l’ouverture vers des pays n’appartenant pas au pré-carré francophone, comme le Nigeria.

Lire la suite sur Africa Intelligence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>