samedi, septembre 26Covid-19 (Tchad): 1171 cas, 1003 guéris, 82 décès.
Shadow

Braquage et prise d’otages contre rançon dans le nord du Tchad: trois chinois et un libyen orpailleurs libérés

Modifié le jeudi 05 septembre 2019 à 15h14 Par TchadConvergence

Trois ressortissants chinois et un ressortissant libyen, enlevés le 16 août dernier au Nord du Tchad, ont été présentés ce lundi à N’Djamena par le procureur de la République, Youssouf Tom. 

« Le patron Ibrahim Mahamat Saleh de nationalité libyenne avec trois chinois exerçaient dans les zones aurifères », a indiqué le procureur de la République. 

Ibrahim Mahamat Saleh Al-Breki est un entrepreneur dans le domaine de mine et les trois chinois sont ses employés.

Mais selon certaines sources, ils ont été kidnappés dans les zones aurifères du sud de la Libye.

D’après le procureur, « deux véhicules sont venus les surprendre avec 14 hommes à bord, armés jusqu’aux dents qui ont fait irruption dans leur lieu de repos, les ont pris en otage avec des tirs d’armes et ont eu, à leur arracher 6kg d’or, une somme importante d’argent et un véhicule de marque Toyota Hilux ».

Les otages ont été transférés vers l’Est du pays dans la zone d’Am-Djarass. Les ravisseurs ont dans un premier temps exigé le paiement de rançons en plusieurs tranches. Une importante somme, remise à l’un de leur complice à N’Djamena, leur a été transférée, mais a été interceptée par les forces de défense et de sécurité.

 

« Nous saluons l’activisme des forces de défense et de sécurité qui ont pu intercepter ces sommes qui devaient être transférées », a souligné le procureur de la République. Selon lui, les ravisseurs se seraient découragés et « ont conduit les victimes à l’Est du pays. Ils les ont abandonné en brousse. »

TchadConvergence avec Alwihdainfo

Merci de partager cet article...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.