mercredi 30 septembre 2020Covid-19 : 1185 cas, 1006 guéris, 85 décès.
Shadow

Étiquette : Intercommunautaires

Tchad: « Chef, oui Chef ! 10 à droite, 10 à gauche, l’ordre est exécuté Chef ! »

Tchad: « Chef, oui Chef ! 10 à droite, 10 à gauche, l’ordre est exécuté Chef ! »

À la Une, Image du jour
Face à la recrudescence des conflits intercommunautaires dans l'est du Tchad, une centaine de morts dans des affrontements entre agriculteurs et éleveurs en 9 jours, le Président Idriss Déby s'est déplacé dimanche passé dans les provinces du Ouaddaï et du Sila afin de s'enquérir de la situation avec les autorités locales et les populations. « S’il y a encore des conflits entre Arabes et Ouaddaïens, et entre Mouro et Dadjo, vous tuez ici, et vous tuez là-bas. Vous tuez dix de chaque côté afin de sauver la majorité. Vous avez l’autorisation. Celui qui ne le fait pas, Monsieur le ministre, vous prenez une décision contre lui », a lancé le Président Idriss Déby aux autorités locales lors d’un déplacement, il y a une semaine, à Goz Beida, chef-lieu de la province de Sila, où le d...
Etat d’urgence dans l’est et le nord du Tchad: l’opposition et la société civile craignent un génocide et l’asphyxie des économies locales

Etat d’urgence dans l’est et le nord du Tchad: l’opposition et la société civile craignent un génocide et l’asphyxie des économies locales

À la Une, Politique et Société
Au Tchad, l’état d’urgence prend effet ce mardi 20 août. Il avait été annoncé dimanche par le Président Idriss Déby, lors d’une visite dans une zone marquée par des affrontements entre éleveurs et agriculteurs. Outre les deux provinces du Ouaddaï et du Sila de l’est frontalier avec le Soudan, la province du Tibesti au Nord a été ajoutée, ce qui inquiète l’opposition et les défenseurs des droits humains. Le gouvernement a voulu y mettre les formes. À peine rentré de l’Est du pays, le Président Idriss Déby a convoqué lundi un Conseil des ministres extraordinaire pour statuer sur le projet de décret instituant l’état d’urgence. C’est à partir de ce mardi 20 août que ce dernier prend juridiquement effet. Il durera jusqu’au 10 septembre, donc moins de trois mois, contrairement ...
Tchad: « nous appelons le président Déby à retirer immédiatement le permis de tuer délivré aux forces de l’ordre en cas de conflit intercommunautaire »

Tchad: « nous appelons le président Déby à retirer immédiatement le permis de tuer délivré aux forces de l’ordre en cas de conflit intercommunautaire »

À la Une, Tribune libre
La situation sécuritaire s’est considérablement dégradée dans les quatre coins du Tchad depuis l’instauration de la 4e République. Les affrontements intercommunautaires deviennent récurrents et de plus en plus meurtriers et la situation actuelle dans notre pays est telle que le vivre ensemble entre les tchadiens est mis à mal par un système qui dressent les uns contre les autres dans une stratégie de « diviser pour mieux régner ». Le régime a instauré délibérément une méfiance entre les Tchadiens de sorte que l’on pourrait s’attendre à un embrasement d’un moment à l’autre. Dépassé par les événements, le président Idriss Déby vient de délivrer un véritable permis de tuer aux forces de l’ordre afin de régler les conflits intercommunautaires. "S'il y a encore des conflits entre Arabe...