«

»

Nov 16

Tchad: le gouvernement n’assure pas les services publics (école, hôpital, justice), mais interdit de manière systématique toute manifestation de l’opposition

1 626 vues

ahmat-mahamat-bachir-1(N’Djaména, 16 novembre 2016) – Par un arrêté signé hier, du ministre de l’Administration du territoire et de la gouvernance locale, M.  Bachar Ali Souleymane assurant l’intérim de son collègue de la sécurité publique et de l’Immigration, le meeting du Front de l’Opposition Nouvelle pour l’Alternance et le Changement (FONAC) qui devrait se tenir ce jeudi 17 novembre 2016, dans la capitale est « strictement interdit ».

Le ministre de la sécurité publique par intérim appelle toutes les forces de l’ordre, police, gendarmerie et garde nationale et nomade du Tchad, à « prendre les dispositions nécessaires pour faire appliquer les termes de l’arrêté d’interdiction ».

Dans un communiqué de presse, Le Front de l’Opposition Nouvelle pour l’Alternance et le Changement (FONAC) «appelle l’ensemble de la population de N’Djamena à un grand meeting de solidarité au peuple tchadien martyrisé, le jeudi 17 novembre 2016 à 15h précises au Stade d’Abena (Rond-point Gazelle)».

Le FONAC invite tous ses militants, sympathisants, toute la jeunesse patriotique tchadienne et l’ensemble de la population de N’Djamena à un grand meeting de solidarité au peuple tchadien martyrisé, le jeudi 17 novembre 2016 à 15 heures précises au Stade d’Abena (Rond-point Gazelle). « Fonctionnaire, étudiant, élève, commerçant, retraité, agriculteur, éleveur, diplômé sans emploi, ce meeting est pour toi, pour exiger le redressement du pays, afin que tout marche bien », conclut le communiqué du FONAC.

Il faut rappeler aussi que les écoles, collèges, lycées, universités et hôpitaux sont toujours fermés au Tchad depuis deux mois. Salaires impayés depuis trois mois, suppression des primes, les syndicats sont en grève.

Du côté de la justice, la grève des magistrats commence à avoir des lourdes conséquences. Cela fait trois semaines que la justice est à l’arrêt. Après avoir observé deux semaines de grève pour exiger le retrait du décret portant réduction des indemnités des fonctionnaires, les magistrats ont décidé d’arrêter le travail pour un mois.

TchadConvergence

 

1 ping

  1. Tchad: le gouvernement n’assure pas les services publics (école, hôpital, justice), mais interdit de manière systématique toute manifestation de l’opposition: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

    […] Continuer à lire » […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>