Tchad: le Colonel Senoussi Weddeye rejoint la direction politique du mouvement rebelle FNDJT

/5 623 vues

Au Tchad, les rebelles du mouvement Front de la Nation pour la Démocratie et la Justice au Tchad (FNDJT) ont mis en place un organe politique provisoire, selon le communiqué de presse ci-dessous, parvenu ce vendredi 13 septembre à la rédaction de TchadConvergence.

Le mouvement politico-militaire FNDJT a été créé en juillet 2018 dans le sud de la Libye par un groupe de rebelles tchadiens qui avait désigné Dr Abakar Tollimi comme président du mouvement. selon des sources concordantes, le FNDJT, basé dans le sud de la Libye, dispose de près d’un demi-millier d’hommes très aguerris, essentiellement des Toubous commandés par le Colonel Allatchi Ali dit « Koukoulé », un ancien baroudeur des guerres au Tchad, très connu dans le Tibesti au temps du Mouvement pour la démocratie et la justice au Tchad (MDJT) et dans la zone frontalière entre le Tchad et la Libye.

60 commandos de l’armée tchadienne ont été capturés par les rebelles du FNDJT dans le sud de la Libye en septembre 2018

Le Colonel Senoussi Weddeye, ancien Délégué provincial de la police nationale du Tibesti, devient coordonnateur adjoint de l’organe politique provisoire du FNDJT qui vient d’être mis en place.

Colonel Senoussi Weddeye avec des cadres militaires du FNDJT.

Il faut rappeler que le Colonel Senoussi Weddeye a démissionné de son poste de Délégué provincial de la police nationale du Tibesti après l’attaque de l’armée tchadienne contre les habitants du village de Miski dans l’extrême-nord du Tchad.

Senoussi Weddeye a indiqué, dans une lettre ouverte datée du mardi 22 janvier 2019, avoir démissionné de son poste de délégué provincial de la police pour protester contre ce qu’il qualifie de « sport favori de prédation au Tibesti qu’entretient le régime du Président Idriss Deby pour s’accaparer illégalement de la richesse de Miski, par l’extermination de la population autochtone »

Par ailleurs, il avait déclaré vouloir rejoindre le comité d’auto-défense de Miski pour apporter sa modeste contribution pour un Tchad juste et prospère. « C’est dans cette optique que le régime a mobilisé les élites de son armée, appuyées par des avions militaires, pour exterminer les villageois de Miski afin de mettre la main, comme disait son ministre de l’intérieur de l’époque, sur l’immense richesse de cette zone aurifère », avait conclu le désormais ex-délégué de police et petit frère de l’ancien Président Goukouni Weddeye. 

La réplique du régime du MPS

Trois mois plus tard, le gouvernement lui répond. Dans un décret signé, le 17 avril 2019, par le Président Idriss Déby, Senoussi Weddeye est révoqué du corps de la police avec « suspension des droits à pension pour faute grave et manquements aux obligations professionnelles de nature à ternir l’image de l’institution ».

Il faut noter qu’Adoum Tchamaymi, qui avait conduit une colonne d’une vingtaine de pick-up chargés de vivres et de munitions de la Libye jusqu’au Tibesti pour venir soutenir les insurgés de la zone aurifère de Miski, devient le nouveau coordonnateur du FNDJT.

Selon des spécialistes des mouvements politico-militaires au Tchad, un rapprochement éventuel entre les rebelles du FNDJT qui ont une grande complicité avec les autres mouvements rebelles tchadiens, et les insurgés de Miski pourrait créer des gros soucis, voire devenir fatal pour le régime d’idriss Déby.

Il faut enfin noter que le jeune activiste Abdallah Chidi Djorkodei devient Délégué chargé des activités extérieures et de la communication du FNDJT. Ce qui prouve une certaine influence de Dr Abakar Tollimi sur ce mouvement rebelle.

TchadConvergence

Une réaction sur “Tchad: le Colonel Senoussi Weddeye rejoint la direction politique du mouvement rebelle FNDJT

  1. Il y a quoi dans le pays toutes les années et les organisations télé des rébellion On perde notre temps pour rien par exemple y’a beaucoup déjà qui va blesser il y a beaucoup Stop rRéveillon dans le pays nous avance plus beaucoup d’un autre pays mais aussi des politiques qui s’assiste et on fait ce qu’il faut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.