mardi 27 octobre 2020Covid-19 :1437 cas, 1268 guéris, 96 décès.
Shadow

Étiquette : Grève

Au Tchad, deux syndicats appellent à la grève

Au Tchad, deux syndicats appellent à la grève

Gouvernance
Au Tchad, le syndicat national des formateurs de métier appelle à faire grève afin d'obtenir le paiement des salaires des mois de juillet et août. Du côté du syndicat national des enseignants chercheurs du supérieur, ses membres continuent la grève qui avait démarré deux semaines auparavant. Après la grève de l'union des syndicats du Tchad et celle du syndicat des enseignants du Tchad section de N'Djamena, le syndicat national des formateurs de métier appelle ses militants à observer un arrêt de travail pour revendiquer le paiement intégral de salaire des mois de juillet et août. Le SYNECS (syndicat national des enseignants-chercheurs du supérieur) observe également une grève sèche dans toutes les institutions universitaires du pays pour exiger du gouvernement l'annulation pure et si...

Tchad: menace de grève sèche et illimitée dans les universités et instituts publics d’Abéché

Éducation et Santé
Selon le président de la section communale du syndicat des enseignants et chercheurs du supérieur (synecs) d’Abéché, Ousman Ali Abdoulaye, les enseignants et chercheurs des universités et instituts publics d’Abéché accusent deux mois d’arriérés de salaires et primes. Pour lui, cette situation pourrait fortement entraver la rentrée académique 2016 2017. C’est pourquoi, «si la situation perdure au delà de la semaine, le Synecs d’Abéché observera immédiatement une grève sèche et illimitée jusqu'à satisfaction totale de ses revendications», prévient le président du Synecs d’Abéché. TchadConvergence avec Lepaystchad
Tchad: le Sultan-Président Idriss Déby va-t-il célébrer son n-ième mariage à Amdjeress avant de payer les enseignants ?

Tchad: le Sultan-Président Idriss Déby va-t-il célébrer son n-ième mariage à Amdjeress avant de payer les enseignants ?

Lutte contre le Clientélisme, le Népotisme et les Nominations abusives
(N'Djaména, 24 août 2016) - Deux semaines après l’investiture du Président de la République,  le Syndicat des enseignants du Tchad (SET), appelle ses militants à cesser le travail à partir du mardi 23 août 2O16. Ceci pour exiger le versement de salaires du mois de juillet.  Pour le Secrétaire général du Set, Blaise Ngartoidé, la reprise du travail est conditionnée par le paiement intégral des salaires de tous les enseignants. Selon Blaise Ngartoidé, ce mouvement de grève considéré par comme une première sonnette d’alarme de la société civile à travers le Syndicat des Enseignants du Tchad (SET) pour interpeller une fois de plus le gouvernement à prendre ses responsabilités. «La  réalisation des promesses du nouveau quinquennat doit commencer par là», martèle le Secrétaire général. ...