vendredi 04 décembre 2020Covid-19: 1682 cas, 1515 guéris, 101 décès.
Shadow

Étiquette : Grève

Grève des travailleurs au Tchad: l’UST demande au Premier ministre de bien lire la constitution et l’article 17 fixant le régime de rémunération des fonctionnaires

Grève des travailleurs au Tchad: l’UST demande au Premier ministre de bien lire la constitution et l’article 17 fixant le régime de rémunération des fonctionnaires

Avant-Garde
L'Union des Syndicats du Tchad (UST), principale centrale syndicale, a répondu au gouvernement qui a instauré une liste de présence pour les fonctionnaires du service public, indiquant que la mesure est illégale et sans «aucune valeur juridique». «L’UST demande aux ministres de bien vouloir lire la constitution  et l’article 17 du décret 242 du 21 mars 2011 fixant le régime de rémunération des fonctionnaires. Le gouvernement doit savoir que les travailleurs ne sont pas allés en grève pour améliorer leurs conditions de vie et de travail, mais ils ont arrêté de travailler parce que qu’ils n’ont pas été payés et cela depuis plusieurs mois» indique le texte.   TchadConvergence avec Lepaystchad
Le Tchad est toujours à l’arrêt

Le Tchad est toujours à l’arrêt

Gouvernance
Ce lundi matin, certains fonctionnaires ont fait l’effort de faire un tour au bureau. La grève sèche lancée par l’UST (Union des Syndicats du Tchad) devrait être ajournée vu que l’une des revendications majeures a été honorée par le gouvernement. Les salaires du mois d’août ont été payés. «Je suis venu vérifier l’effectivité de la circulaire du Premier ministre», nous fait savoir Adoum Ali. En effet, le Premier ministre a signé une circulaire demandant aux agents de l’état de reprendre le travail et qu’une liste de présence soit dressée chaque jour.  Cette circulaire a fait peur à beaucoup des fonctionnaires qui se sont rendus à leurs lieux de travail afin de pointer, sans autant pour travailler. Ils se sont regroupés dans la cour des ministères pour la plupart. Vers midi chacun a regag...
Si le droit de grève est sacré, il n’y a pas de droit de casser au Tchad: le Premier ministre Pahimi Padacké Albert veut briser la grève des fonctionnaires

Si le droit de grève est sacré, il n’y a pas de droit de casser au Tchad: le Premier ministre Pahimi Padacké Albert veut briser la grève des fonctionnaires

Avant-Garde
(N'Djaména, 10 octobre 2016) - Le Premier Ministre Pahimi Padacké Albert impose une liste de présence dans tous les services publics. Si le droit de grève est sacré, il n'y a pas de droit de casser au Tchad. Face à la grève générale lancée par les différentes centrales syndicales pour exiger le paiement des salaires impayés et le retrait des 16 mesures pour juguler la crise financière que nombres d’organisations qualifient d’impopulaires et antisociales, le Premier ministre Pahimi Padacké Albert monte encore au créneau pour obliger les fonctionnaires à reprendre le travail. Par une note circulaire qu’il a signée le 7 octobre 2016, le Chef du gouvernement attire l’attention des Chefs des Unités administratives notamment les gouverneurs, les préfets et les sous-préfets. «Dans le c...
Tchad: reconduite de la grève dans les secteurs de la santé et de l’éducation

Tchad: reconduite de la grève dans les secteurs de la santé et de l’éducation

Éducation et Santé
L'Union des Syndicats du Tchad (UST) a renouvelé lundi l’ordre de grève dans les secteurs de la santé et de l'éducation pour protester contre les mesures d'austérité. A l'Hôpital général de la capitale N'Djamena comme à l'Hôpital de la mère et de l'enfant, les employés assurent un service minimum. "Par acquis de conscience, nous assurons uniquement le minimum aux urgences", a indiqué un infirmier au service des urgences de l'hôpital général. Même grogne dans les secteurs de l'éducation et de l'enseignement. Depuis le 15 septembre, date de la rentrée scolaire au Tchad, élèves et étudiants ont empêché la tenue des cours dans les établissements publics de l'ensemble du pays. Collèges, lycées publics et universités sont restés fermés, de nombreux enseignants réclamant le paiement d...
Tchad: pour des raisons sécuritaires, le lycée Sacré-Cœur de N’Djaména ferme ses portes

Tchad: pour des raisons sécuritaires, le lycée Sacré-Cœur de N’Djaména ferme ses portes

Éducation et Santé
(N'Djaména, 3 octobre 2016) - Après une quinzaine de jours de cours dans ce grand établissement du Tchad, le lycée Sacré-Cœur de N'Djaména ferme ses portes à partir de lundi 3 octobre 2016 jusqu'à nouvel ordre, selon un communiqué publié par le président de l'association des parents d'élèves du Sacré-Cœur. Ceci à cause de multiple grèves qui secouent le pays suite au non-paiement des salaires des enseignants et au gel des primes et indemnités des enseignants. Le Lycée Sacré-Cœur est classé meilleur établissement du Tchad avec un taux de 100% de réussite au Baccalauréat et au BEF. Selon Dionlar André, les cours avaient débuté normalement le 15 septembre comme prévu. Malheureusement, à cause de la grève lancée depuis août par le Syndicat des Enseignants du Tchad, une grande partie d...