vendredi 30 octobre 2020Covid-19 :1468 cas, 1306 guéris, 97 décès.
Shadow

Étiquette : Education

Crise sociale au Tchad et le désespoir d’une génération: exode massif des étudiants vers les universités étrangères

Crise sociale au Tchad et le désespoir d’une génération: exode massif des étudiants vers les universités étrangères

Avant-Garde
(N'Djaména, 17 octobre 2016) - Avec la crise que traverse le pays, les étudiants tchadiens ne savent plus à quel saint se vouer pour sortir de l'impasse. Surtout ceux de l’université de N’Djaména qui n’ont pas encore bouclé le premier semestre de l’année 2015 – 2016. Le désespoir d'une génération entière. Ces jeunes, presque désorientés essaient de prendre en main leurs destins, face à un avenir incertain que leur offre le pays avec cette crise qui peine à s’améliorer. Ils décident de prendre le chemin des pays voisins de la sous-région pour pouvoir continuer leur formation. Un tour au commissariat central et dans les agences de voyages vous permet de faire le constat : ils sont, soit en train de se faire délivrer les documents de voyage (Laissez-passer, passeport), soit en train de pay...

L’ex-leader étudiant Nadjo Kaïna Palmer: « si le Tchad ne peut former ses propres enfants, le Tchad n’a plus d’avenir »

Éducation et Santé
On revient sur la paralysie des universités tchadiennes. En cause : une série de mesures d'austérité et notamment la suppression dès cette année des bourses estudiantines. Comment sortir de la paralysie ? Quelles conséquences pour la jeunesse tchadienne ? Pour en parler, RFI a reçu Nadjo Kaïna, ex-président de l'Union nationale des étudiants tchadiens (l'UNET), avant d'en être écarté à l'été 2015 par le pouvoir. Il est désormais porte-parole du mouvement citoyen IYINA, qui réclame le départ du président Idriss Déby au pouvoir depuis 26 ans. Son combat lui a déjà valu plusieurs séjours en prison. Cliquez pour écouter l'ancien leader de l'Union Nationale des Étudiants Tchadiens sur RFI  
Journée Mondiale des Enseignants: « l’Éducation, le plus sûr investissement que nous pourrons faire pour l’avenir du Tchad » (Président Idriss Déby)

Journée Mondiale des Enseignants: « l’Éducation, le plus sûr investissement que nous pourrons faire pour l’avenir du Tchad » (Président Idriss Déby)

Éducation et Santé
(N'Djaména, 5 octobre 2016) - Alors que le monde commémore la Journée Mondiale des Enseignants ce 5 octobre, au Tchad, les enseignants, qui ont tout donné, vivent dans la galère. Ils sont obligés de débrayer pour ne serait-ce que revendiquer le salaire qui est pourtant sacré. Pire, le gouvernement prend une décision impopulaire et antisociale pour geler les primes et indemnités pour une période de 18 mois ! Malgré les contestations, droit dans sa botte, le gouvernement réaffirme sa volonté de mettre en application les différentes mesures pour juguler la crise quand bien même qu’on sait que ces mesures ne sont pas une solution à la crise. Mieux ! Il faudrait gérer de façon saine les finances publiques que de distraire le peuple avec une décision irréfléchie. L’intransigeance du gouver...
Tchad: pour des raisons sécuritaires, le lycée Sacré-Cœur de N’Djaména ferme ses portes

Tchad: pour des raisons sécuritaires, le lycée Sacré-Cœur de N’Djaména ferme ses portes

Éducation et Santé
(N'Djaména, 3 octobre 2016) - Après une quinzaine de jours de cours dans ce grand établissement du Tchad, le lycée Sacré-Cœur de N'Djaména ferme ses portes à partir de lundi 3 octobre 2016 jusqu'à nouvel ordre, selon un communiqué publié par le président de l'association des parents d'élèves du Sacré-Cœur. Ceci à cause de multiple grèves qui secouent le pays suite au non-paiement des salaires des enseignants et au gel des primes et indemnités des enseignants. Le Lycée Sacré-Cœur est classé meilleur établissement du Tchad avec un taux de 100% de réussite au Baccalauréat et au BEF. Selon Dionlar André, les cours avaient débuté normalement le 15 septembre comme prévu. Malheureusement, à cause de la grève lancée depuis août par le Syndicat des Enseignants du Tchad, une grande partie d...