lundi 02 août 2021Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow

Étiquette : Disparition forcée

Le Sénateur Sueur interpelle à nouveau le gouvernement français sur la disparition de l’opposant Ibni Oumar Mahamat saleh au Tchad

Le Sénateur Sueur interpelle à nouveau le gouvernement français sur la disparition de l’opposant Ibni Oumar Mahamat saleh au Tchad

A la Une, En ce moment, Halte à l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
Question écrite n° 20571 de M. Jean-Pierre Sueur (Loiret - SER) publiée dans le JO Sénat du 11/02/2021: M. Jean-Pierre Sueur appelle l'attention de M. le ministre de l'Europe et des affaires étrangères sur les conditions dans lesquelles M. Ibni Oumar Mahamat Saleh, dirigeant de l'opposition tchadienne, a été enlevé au Tchad, le 3 février 2008. L'Assemblée nationale a voté en 2010 à l'unanimité une résolution demandant à ce que toute la lumière soit faite sur cet événement et les autorités françaises se sont engagées à de multiples reprises à œuvrer en ce sens. Au treizième anniversaire de sa disparition, celle-ci reste inexpliquée et les responsabilités ne sont toujours pas établies. Des articles de presse ont évoqué une possible participation de ressortissants français à ces f...
Disparition du mathématicien Ibni Oumar Mahamat Saleh au Tchad: onze ans après, la vérité et la justice demeurent  hors d’atteinte

Disparition du mathématicien Ibni Oumar Mahamat Saleh au Tchad: onze ans après, la vérité et la justice demeurent hors d’atteinte

A la Une, Dialogue et Réconciliation
Le Tchad ne bouge pas une oreille ; la procédure de souscription au prix au nom d’Ibni évolue. Hélas rien de nouveau au sujet de la disparition d’Ibni Oumar Mahamat Saleh au Tchad en 2008. Le dictateur tchadien est géopolitiquement incontournable et donc probablement hors d’atteinte de toute pression. Vous pouvez donner pour contribuer au prix créé à la mémoire d’Ibni, finançant un séjour de recherche pour de jeunes docteurs d’Afrique subsaharienne. [yop_poll id=1] Ibni Oumar Mahamat Saleh, professeur de mathématiques à l’université de N’Djamena, était enlevé le 3 février 2008 par des soldats tchadiens à son domicile de N’Djamena. Il était aussi le leader de l’opposition politique et pacifique au dictateur tchadien Idriss Déby. Il n’a jamais reparu. Si vous lisez ce billet a...
Brahim Ibni Oumar Mahamat Saleh: « Si Idriss Déby demande pardon officiellement, je suis prêt à pardonner et à passer à autre chose »

Brahim Ibni Oumar Mahamat Saleh: « Si Idriss Déby demande pardon officiellement, je suis prêt à pardonner et à passer à autre chose »

Halte à l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
Cela fait neuf ans que l'opposant tchadien Ibni Oumar Mahamat Saleh a mystérieusement disparu. Pour son fils Brahim, justice doit être rendue. Propos recueillis par Aurélie Bazzara. C'était le 3 février 2008. Ce jour-là, l'opposant et membre fondateur du Parti pour les libertés et le développement (PLD), Ibni Oumar Mahamat Saleh, est enlevé par des militaires tchadiens après une attaque rebelle à N'Djamena. Depuis, son fils Brahim Ibni Oumar Saleh se bat pour que la vérité éclate. Après avoir intégré la lutte armée au Soudan, ce père de famille de 31 ans a décidé de «prendre de la hauteur». Très discret et panafricaniste dans l'âme, il est devenu membre de l'Union internationale de la jeunesse socialiste. Pour lui, seul le dialogue permettra d'instaurer la démocratie et le respect des...
Disparition forcée des militaires au Tchad: on comprend maintenant pourquoi le Président Idriss Déby a filé… à Wour aussitôt après son retour de Paris

Disparition forcée des militaires au Tchad: on comprend maintenant pourquoi le Président Idriss Déby a filé… à Wour aussitôt après son retour de Paris

Halte à l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
Au Tchad, l'inquiétude demeure vive au sujet des militaires disparus en avril au lendemain de l'élection présidentielle. Parce qu'ils n'avaient pas voté Idriss Déby, une soixantaine de militaires et policiers ont été arrêtés, mis au silence. 49 d'entre eux ont été envoyés dans l'extrême nord du pays, à Wour. Le ministre français de la Défense était intervenu en avril auprès d'Idriss Déby. Une enquête a été diligentée par le parquet tchadien sur 5 cas seulement. Ces 5 militaires ont été montrés vivants à la télévision et le procureur a classé sans suite le dossier des disparus. Plusieurs témoignages pourtant attestent de mauvais traitements, sévices, notamment à Wour. Le dossier des disparus n'est pas clos. Après le 10 avril, 64 militaires ont disparu : 49 ont été déportés à Wour dans le...