samedi 25 septembre 2021Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow

Étiquette : CTDDH

Au Tchad, le cyberactiviste Mayadine Mahamat Babouri se fait tabasser par deux ministres « délinquants » selon la CTDDH

Au Tchad, le cyberactiviste Mayadine Mahamat Babouri se fait tabasser par deux ministres « délinquants » selon la CTDDH

Halte à l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
La Convention Tchadienne pour la défense des droits de l'homme(CTDDH) informe l'opinion publique nationale et internationale que le journaliste Mayadine Mahamat Babouri, membre actif de la CTDDH, est victime de coups et blessures volontaires et menaces de mort provenant de Ahmat Mahamat Bachir, ministre de la Sécurité publique et de l'Administration du territoire, et de Bichara Issa Djadallah, ministre délégué à la Présidence de la République, chargé de la Défense Nationale, des Anciens combattants et des Victimes de Guerre. En effet, dans la soirée du jeudi 14 juin 2018 après le lâche assassinat de l'expatriée chinoise, Mayadine Mahamat Babouri, en sa qualité de journaliste et défenseur des droits de l'homme, s'est rendu sur le lieu du crime. Les ministres de la Sécurité publique et celu...
Passage en force pour l’adoption d’une nouvelle constitution au Tchad: des voix s’élèvent pour dénoncer le silence complice du conseil supérieur des affaires islamiques

Passage en force pour l’adoption d’une nouvelle constitution au Tchad: des voix s’élèvent pour dénoncer le silence complice du conseil supérieur des affaires islamiques

Lutte contre le Tribalisme, le Régionalisme et Promotion de l'Unité Nationale
Les évêques de la Conférence épiscopale du Tchad ont appelé jeudi dernier à une adoption par référendum de la nouvelle Constitution plutôt que par voie parlementaire, estimant que le projet "ne reçoit pas l'adhésion de l'ensemble des citoyens". Une adoption par voie parlementaire de la nouvelle Constitution "risque de fausser gravement les règles du jeu démocratique", estiment les évêques du Tchad. Mardi, sept associations de la société civile tchadienne ont demandé dans une lettre ouverte aux députés de ne pas voter la nouvelle Constitution d'Idriss Déby. Depuis lors, sur les réseaux sociaux, plusieurs voix s'élèvent pour dénoncer le silence "complice" du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Tchad (CSAI). Dans un communiqué qui vient d'être publié, la Convention Tchadienne p...
Tchad: La CTDDH juge inadmissible la recrudescence d’activités illégales de l’ANS, politice politique du régime

Tchad: La CTDDH juge inadmissible la recrudescence d’activités illégales de l’ANS, politice politique du régime

Halte à l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
COMMUNIQUE DE PRESSE N° 007/2017 La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) est profondément préoccupée par la recrudescence des activités illégales et inadmissibles de l’Agence Nationale de Sécurité (ANS) ces derniers temps sur toute l’étendue du territoire National. La .C.T.D.D.H et avec elle tous les citoyens, constate ces derniers temps que l’ANS apporte tous les jours la preuve que le Tchad est désormais loin d’être un état de droit : en effet, cette institution qui a oublié sa vocation première qui est le contre-espionnage s’est substituée aux différents corps de la police régulière, (Police judiciaire, surveillance du territoire, renseignements Généraux). En ce moment, l’ANS, usant des prérogatives réservés à la police régulière se permet d...
Tchad: après Miandoum, Bologo, N’Gueli, Tiré et Mongo, les forces claniques du régime ont encore tiré et tué à Goré selon la CTDDH

Tchad: après Miandoum, Bologo, N’Gueli, Tiré et Mongo, les forces claniques du régime ont encore tiré et tué à Goré selon la CTDDH

Lutte contre le Tribalisme, le Régionalisme et Promotion de l'Unité Nationale
Communiqué de presse n°005/2017 La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) est horrifiée par le massacre lâche et ignoble perpétré dans la ville de Goré par des éléments de la garde prétorienne du pouvoir ; en effet : Désiré Segmbaye trouve la mort, poignardé par son voisin suite à une rixe survenue le Dimanche 26 Février 2017 vers 16 heures ; après la riposte de la famille du défunt, les éléments de la DGSSIE arrivés sur les lieux se sont mis systématiquement à tirer sur les personnes présentes ; le bilan est de 8 morts dont les deux belligérants et 6 personnes tuées de sang-froid par les militaires. Une fois de plus, la face hideuse du régime politique dans lequel nous vivons apparait au grand jour. La Convention Tchadienne pour la Défense des Droit...