samedi 25 septembre 2021Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow

Étiquette : Baba Laddé

Au Tchad, beaucoup d’interrogations sur l’effectivité de l’amnistie générale six mois après sa signature par le Président Idriss Déby

Au Tchad, beaucoup d’interrogations sur l’effectivité de l’amnistie générale six mois après sa signature par le Président Idriss Déby

Gouvernance
(N'Djaména, 22 octobre 2018) - L'amnistie générale signée par le Président Idriss Déby, il y a près de 6 mois, lors de la promulgation de la Constitution de la IVème République suscite beaucoup d'interrogations au Tchad. Cette loi d'amnistie est normalement en faveur des opposants politico-militaires du régime. En visite dimanche à la maison d'arrêt d'Am-Sinéné à N'Djamena, Dinamou Daram, président du Parti Socialiste sans Frontières (PSF), a estimé que l'amnistie n'est pas effective. Il a cité les cas de Baba Laddé, un ancien chef rebelle et Moussa Tao, accusé de conspiration contre le régime, qui restent en prison malgré son état de santé. Livré au régime tchadien le 2 janvier 2015 par la Centrafrique où il s’est réfugié après avoir échappé à une tentative d’arrestation des forces tc...

Tchad: l’opposant Baba Laddé renvoyé devant la cour criminelle

Fil d'infos
La justice a rejeté la demande de mise en liberté de Baba Laddé formulée par ses trois avocats, conformément à l'ordonnance d'amnistie promulguée par le Président Idriss Déby pour tous ceux qui ont tenté de porter atteinte à l'intégrité des institutions de la République. Cette amnistie couvre la période de juin 1991 jusqu'à mai 2018. La justice a décidé de renvoyer le dossier de Bada Laddé devant la cour criminelle pour 4 chefs d'inculpation retenus contre lui, à savoir rébellion, assassinats en bande organisée, association de malfaiteurs et vols à main armée. L'un de ses avocats, Me Alain Kagonbe estime que les choses sont scellées d'avance pour faire clouer son client. Il a exprimé son incompréhension de voir ceux qui se trouvent dans la même situation que Baba Laddé bénéficier de l'a...
Au Tchad, le chef rebelle Baba Laddé toujours détenu au bagne de Koro-Toro malgré son état de santé et l’amnistie en faveur des opposants

Au Tchad, le chef rebelle Baba Laddé toujours détenu au bagne de Koro-Toro malgré son état de santé et l’amnistie en faveur des opposants

Gouvernance
Au Tchad, l'inquiétude monte au sujet de la santé de l'ancien rebelle, Abdelkader Baba Laddé. Emprisonné depuis trois ans suite à des poursuites pour plusieurs chefs d'accusation tels que détention illégale d’armes de guerre, rébellion, association de malfaiteurs, incendie volontaire et viol, le chef militaire ne parvient pas à rentrer dans la capitale pour se soigner. Livré à la justice tchadienne le 2 janvier 2015 par la Centrafrique où il s’est réfugié après avoir échappé à une tentative d’arrestation des forces tchadiennes, Abdelkader Baba Laddé a été interné à N'Djamena, la capitale, puis transféré au bagne de Koro Toro, en plein désert tchadien. Malade depuis plusieurs semaines, il a été déplacé à Moussoro, la ville la plus proche de la prison, où le médecin qu’il l’a examiné a sol...
Le Tchad sous le joug d’une dictature féroce, broyeuse de vies et de destins: un chef rebelle détenu au bagne de Koro-Toro depuis 2014 sans aucun procès

Le Tchad sous le joug d’une dictature féroce, broyeuse de vies et de destins: un chef rebelle détenu au bagne de Koro-Toro depuis 2014 sans aucun procès

Lutte contre les Arrestations et Détentions Arbitraires
Le collectif des avocats de l’ancien chef rebelle tchadien le général Mahamat Abdoulkader Oumar alias Baba Ladé, a dénoncé vendredi, au cours d’un point de presse à la Maison des médias du Tchad, à N’Djaména, la détention de son client sans jugement depuis 2014. Baba Ladé avait été arrêté par la MINUSCA en République Centrafricaine en décembre 2014. Après avoir fait le maquis pendant plusieurs mois,  entre la RCA et le Tchad, le rebelle avait regagné N’Djaména suite à un accord avec le gouvernement, puis nommé conseiller spécial auprès du Premier ministre. C’est de son poste de conseiller qu’il reprend  encore le maquis avant d’être arrêté par la Mission des Nations unies pour la stabilisation de la Centrafrique (MINUSCA) et remis aux autorités tchadiennes. Ses avocats déclarent q...