dimanche 24 octobre 2021Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow
               
                   

Le parti CNRD divisé en France

Le parti Conseil National de la Résistance pour la Démocratie (CNRD) semble être en pleine crise en France et se déchire entre son président Abakar Tollimi et son secrétaire général Moussa Pascal Sougui.

Au mois mai 2021, le secrétaire général Moussa Pascal Sougui a publié dans la presse un communiqué dans lequel il annonce une procédure d’exclusion de deux membres du CNRD dont le président Abakar Tollimi. « En vertu des articles 23 et 36 du règlement intérieur, une procédure d’exclusion a été engagée par le CNRD contre Dr Abakar Toliimi, président et Abdallah Chidi Djorkodei, secrétaire national chargé des relations avec les partis politiques, pour avoir rallié le mouvement rebelle FNDJT », lit-on dans le communiqué.

Le lendemain, le président Abakar Tollimi publie un autre communiqué qui dit le secrétaire général, Dr Moussa Pascal Sougui est « suspendu pour manquement grave, indiscipline constatée et prise de décision unilatérale”.

Par un autre communiqué daté du 28 septembre, Dr Abakar Tollimi « décide d’exclure définitivement Moussa Pascal Sougui » du CNRD suite à un congrès. « Monsieur Moussa Pascal Sougui suspendu par décision N°001/CNRD/BE/2021 du 18 mai 2021 pour manquement grave, indiscipline constatée et prise de décision unilatérale est définitivement exclu du CNRD par le congrès ordinaire du 25 septembre 2021 ».

De son côté, Dr Moussa Pascal Sougui a écrit le communiqué suivant sur sa page Facebook et sur la page du CNRD en donnant les précisions d’une procédure judiciaire engagée en France :

« Abakar Tollimi n’est plus le président du CNRD depuis le 18 mars 2020, a dit la justice française.

En juin 2021, Abakar Tollimi m’a assigné devant le tribunal d’Orléans pour demander la restitution de :

  • Le récépissé de la préfecture pour la légalisation, en France, de notre association Conseil National de la Résistance pour la Démocratie (CNRD) ;
  • Les tampons du président et du secrétaire général ;
  • Les statuts, le règlement intérieur et le manifeste politique ;
  • Les papiers avec entête de l’association ;
  • La liste des adhérents du CNRD ;
  • Les comptes Facebook, Twitter et le site Internet du CNRD.

Fin juillet 2021, sa demande a été rejetée par le juge en référé et son action en justice a été considérée nulle. Le mandat de Monsieur Abakar Tollimi en tant que président du CNRD a expiré le 18 mars 2020, tout comme ceux de tous les membres du bureau exécutif. Dès lors, ce bureau ne pouvait délibérer le 18 mai 2021 pour décider de me suspendre et d’agir en justice. M. Tollimi n’a pas qualité pour représenter l’association en justice.

En effet, suite à une publication dans les médias d’une procédure d’exclusion en vertu des articles 23 et 36 du règlement intérieur du CNRD engagée contre Abakar Tollimi pour avoir rallié une autre organisation dénommée FNDJT, ce dernier a publié le lendemain, un communiqué pour me suspendre en tant secrétaire général du CNRD pour « manquement grave, indiscipline et prise de décision unilatérale ». Pourtant, la question de son adhésion au FNDJT a fait l’objet de deux réunions.

Malgré la décision de la justice française qui lui dit clairement qui ne peut prendre des décisions en tant que président du CNRD, faute de mandat, M. Abakar Tolimi a décidé unilatéralement et sans aucune concertation de convoquer un congrès le 25 septembre dernier, au cours duquel, il a décidé avec ses complices de m’exclure du CNRD pour les raisons évoquées plus haut.

Nous allons donc engager une procédure devant le Tribunal judiciaire d’Orléans sur le fond du problème, son ralliement à une autre organisation, le FNDJT, en violation du règlement intérieur du CNRD, et demanderons accessoirement, l’annulation des décisions prises lors de ce congrès convoqué sans mandat ». Fin de citation.

Créé en France en 2017, le Conseil National de la Résistance pour la Démocratie (CNRD) vit-il ses derniers jours d’existence en tant parti politique tchadien évoluant à l’étranger ?

Merci de partager cet article...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.