La guerre de l’or au Tchad: vers une intensification des combats à Miski ?

/4 058 vues

(N’Djaména, 16 octobre 2019) – Le ministre délégué à la Présidence Chargé de la Défense nationale, de la Sécurité publique, des Anciens Combattants et Victimes de guerre, Mahamat Abali Salah, accompagné du Chef d’état major général des armées (CEMGA), Tahir Erda Tahirou, et un haut gradé de la Garde nationale et nomade du Tchad (GNNT) sont arrivés ce mardi à Faya-Largeau, dans le nord du Tchad, a-t-on appris de source sécuritaire.

L’objectif du déplacement de ces trois responsables en charge des forces armées et de sécurité serait de préparer l’arrivée prochaine du Président Idriss Déby dans la capitale du Borkou.

Selon certaines indiscrétions, des chefs traditionnels du Tibesti, qui étaient venus pour assister à l’intronisation du Sultan Siddick Timan Déby à Am-Djarass, ont rencontré le Président Idriss Déby lors d’une audience.

Sans aucune tergiversation, l’homme qui tient le Tchad d’une main de fer depuis 29 ans leur aurait demandé d’aller dire aux insurgés de Miski de déposer les armes sans aucune condition. « Dans le cas contraire, ils peuvent rester avec eux », aurait rétorqué le despote tchadien.

Il faut rappeler que les affrontements ont récemment repris autour de Miski, dans l’extrême-nord du Tchad, après une année de trêve, entre les forces de l’armée tchadienne et les villageois insurgés de la zone aurifère du Tibesti.

Depuis lors, de nombreuses voix se sont levées pour appeler à un règlement pacifique du conflit. « Nous sommes très inquiets et condamnons vigoureusement cette nouvelle montée de la violence et tout usage disproportionné de la force militaire contre des populations civiles. Et nous appelons le gouvernement tchadien à privilégier la voie du dialogue et de la concertation pour résoudre tous les problèmes », a déclaré Dr Moussa Pascal Sougui, Secrétaire général du CNRD.

Les jours à venir nous éclaireront sur l’objectif final du déplacement dans le nord du pays de ces trois hauts responsables des forces armées et de sécurité du Tchad.

TchadConvergence

Une réaction sur “La guerre de l’or au Tchad: vers une intensification des combats à Miski ?

  1. au delà des Problemes de gouvernances interne dans les pays africains ou ces mouvements sécessionnistes ou autonomistes se manifestent il faut s’interroger sur la « coïncidence de la richesse minière et humaine de ces zones et le constat de la réaction immédiate de « certaines associations dites amies des droits de l’homme » je m’interroge juste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.