Idriss Déby décline l’invitation de Macron: boycott ou problème d’agenda pour ce dictateur protégé par la France ?

/11 666 vues

Les Présidents des pays du G5 Sahel ont été invités à Pau, dans le Sud de la France, le 16 décembre prochain, afin de clarifier leurs positions sur la présence militaire française et sur le sentiment anti-français qui monte notamment au Mali et au Burkina Faso.

Le Président français, Emmanuel Macron a profité du sommet de l’Alliance atlantique à Londres mercredi 4 décembre pour poser ses conditions sur la poursuite de l’opération «Barkhane» au Sahel.

Trois jours après l’hommage national rendu à 13 soldats français tués au Mali, le chef de l’État français a voulu répondre aux polémiques sur la présence militaire française au Sahel.

« J’attends d’eux (Les Président du G5 Sahel) qu’ils clarifient et formalisent leurs demandes à l’égard de la France et de la communauté internationale », a-t-il déclaré. « Souhaitent-ils notre présence et ont-ils besoin de nous? Je veux des réponses claires et assumées sur ces questions ».

« La France n’est pas là avec des visées néocoloniales, impérialistes ou avec des finalités économiques. On est là pour la sécurité collective de la région et la nôtre », a plaidé le Président Macron. « Je ne peux ni ne veux avoir des soldats français sur quelque sol du Sahel que ce soit à l’heure même que l’ambiguïté persiste à l’égard de mouvements anti-français, parfois portée par des responsables politiques », a-t-il ajouté.

Selon RFI, Emmanuel Macron a appelé les dirigeants du G5 Sahel avant de rendre public son invitation. L’Élysée assure qu’aucun n’a signalé son refus de venir, indique une source élyséenne.

Qui est ce hôte qui empêche Idriss Déby d’aller en France ?

Ce mercredi 11 décembre, tous les Présidents des pays membres du G5 ont donné leur accord de principe pour se déplacer sauf, le Tchadien Idriss Déby qui ne se rendra pas à Pau à cause d’un hôte de marque qu’il doit recevoir quasiment à la même date. Le ministre Oumar Yahya, porte-parole du gouvernement tchadien, estime que le président n’est pas pour autant contre la réunion de Pau. « N’eût été une question de calendrier, je crois que le président serait parti parce qu’il était à tous les rendez-vous relatifs à la question de la sécurité et à la paix. Donc il n’y a pas d’autres raisons à cela », justifie à la Deutsche Welle le porte-parole du gouvernement tchadien qui ajoute qu’il ne faut pas donner une autre connotation à cette rencontre.

Pourtant, au Tchad, une source gouvernementale a assuré à RFI que rien ne s’oppose à la venue du Président Déby en France, sur le principe, même s’il est censé être le lendemain à Libreville pour un sommet sous-régional.

Il faut aussi noter que l’Envoyé Spécial du Président français pour le Sahel, Christophe Bigot qui est allé au Niger et au Mali pour remettre l’invitation personnelle du Président Macron, n’est pas allé à N’Djaména pour la remise de l’invitation. Il semble que, pour Paris, la « question de calendrier » n’est pas une excuse valable pour son absence.

Le Président du Niger, Issoufou Mahamadou, a reçu lundi 9 décembre 2019, M. Christophe Bigot.

« Je suis venu apporter au Président de la République du Niger une invitation personnelle adressée par le Président de la République française Emmanuel Macron pour lui proposer de participer à un Sommet à Pau pour évoquer ensemble les difficultés rencontrées dans la lutte contre le terrorisme au Sahel », a dit M.Bigot à sa sortie d’audience.

Le Président du Mali, Ibrahim Boubacar Keita a reçu, mardi 10 décembre, Christophe Bigot qui était aussi porteur d’une invitation à prendre part à la rencontre de Pau.

A Ouagadougou, Christophe Bigot ne devrait pas avoir besoin de convaincre Roch Marc Christian Kaboré de participer au sommet de Pau. Car le Président burkinabè a fait savoir qu’il se rendrait en France. « Nous allons répondre à cette invitation et nous aurons l’occasion de nous parler franchement », a t-il précisé à des journalistes qui l’interrogeaient à l’issue d’une cérémonie.

Outre les chefs d’Etat nigérien, malien et burkinabé, le mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani aurait aussi confirmé sa présence.

TchadConvergence

7 thoughts on “Idriss Déby décline l’invitation de Macron: boycott ou problème d’agenda pour ce dictateur protégé par la France ?

  1. Idriss Déby est un president comme Emmanuel Macron et Idriss Déby a beaucoup d’expérience. Il doit de refuser cette invitation. La France doit arrêter avec la manque de respect vis a vis des presidents Africains, l’Afrique n’a plus besoin de la France, il suffit que l’Afrique s’organise un peu pour bien partir.
    Bravo Idriss Déby

  2. Comment est-il possible de culpabiliser 5 pays africains de faiblesse, et envoyer un contingent bien équipé, pour seulement combattre une poignée de « soldats » amateurs qui se déplacent à motos, ou en pick-up volés?
    Dites que vous voulez leur vendre le matériel, dont vous exhibez les échantillons sur place.
    Et encore quel matériel , on se rappelle du détachement français en Afghanistan, le pauvre qui lui-même réclamait l’équipement qu’il n’a jamais reçu !!!

  3. Celon moi,si tu peux pas prendre décision de trouver la ta solution de régler les problèmes qui te fassent,alors comment tes ennemies peuvent te donner expérience de ça,NON Bravo IDRIS!!!

  4. Le président idriss Déby avait raison de refuser son appel et s’ils pouvaient autant que Déby les autres présidents du Sahel. Macron un petit qui vient de voir le jour il veut faire venir ces grands pourquoi pas (papa).si l’on voit bien ce manque du respect.

Répondre à IDRISSAMALLAM013 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.