Accueil > Politique et Société

Au Tchad, l’église s’insurge contre le passage en force de la nouvelle constitution d’Idriss Déby

(N'Djaména, 20 avril 2018) - Alors que le Tchad s’achemine vers une IVe République qui verra les pouvoirs du dictateur Idriss Déby se renforcer, l’Église catholique vient de jeter un pavé dans la mare. Au lieu de la voie parlementaire, les Évêques de la Conférence épiscopale du Tchad appellent à

Lire la suite

Au Tchad, trois coalitions de l’opposition rejettent une « loi fondamentale frappée d’illégalité et d’illégitimité »

La Coordination des Partis Politiques pour la Défense de la Constitution (CPDC), la Convention pour le Changement et l'Alternance Démocratique (CAD) et le Cadre de Coordination des Partis Politiques de l'opposition Démocratique/Espoir (CCPPOD/ESPOIR) attirent l'attention de l'opinion nationale et internationale sur l'adoption d'un projet d'une nouvelle constitution par le conseil

Lire la suite

Saleh Kebzabo: il la boycotte, mais se prépare pour devenir un futur législateur de la IVe république d’Idriss Déby

"Pouvoir, quand tu nous tiens !" Selon un encart paru dans le journal Jeune Afrique, le Député Saleh Kebzabo et ses alliés de l’opposition préparent une nouvelle coalition en vue des législatives de novembre 2018. Le chef de file de l'opposition tchadienne, Saleh Kebzabo et ses alliés de l'opposition travaillent à

Lire la suite

Adoption d’une nouvelle constitution au Tchad: il n’y aura ni référendum ni assemblée nationale, mais uniquement les godillots du MPS

(N'Djaména, 17 avril 2018) - Les députés de l'opposition au Tchad ont décidé de boycotter les travaux parlementaires relatifs à l'adoption de la nouvelle Constitution, réclamant un référendum pour faire adopter le texte. Les députés boycotteront "tous les travaux liés à la nouvelle Constitution" au Parlement, et ce "jusqu'à la date

Lire la suite

En Afrique, Idriss Déby se taille un royaume sur mesures

En poste depuis 1990, le président tchadien instaure une nouvelle IVe République pour renforcer ses pouvoirs. Alors que les alliés occidentaux de Déby, dont la France, ferment les yeux, la presse ouest-africaine dénonce le risque d' "un pouvoir à vie", rapporte RFI dans sa Revue de presse en Afrique. "Rideau sur le

Lire la suite