jeudi 02 décembre 2021Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow

Halte à l’Impunité et Renforcement de l’Etat de Droit

Tchad: un garde corps du président de l’Assemblée nationale a encore tiré et abattu un jeune clandoman à Chagoua

Tchad: un garde corps du président de l’Assemblée nationale a encore tiré et abattu un jeune clandoman à Chagoua

A la Une, Halte à l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
Un jeune clandoman, Bonheur Matebaye a été abattu par un motard de l'escorte au passage du cortège du président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi, le voleur de l'Education nationale, apprend-on lundi de source hospitalière. Haroun Kabadi, président de l'Assemblée nationale du Tchad. L'incident a eu lieu en fin de journée à Chagoua, dans le 7ème arrondissement de la capitale tchadienne. Il s'est produit en face du centre Don Bosco en plein embouteillage. Un motard de l'escorte a ouvert le feu sur la victime qui circulait à moto, en sens inverse, ont rapporté des témoins.  Le jeune clandoman a reçu deux balles dans l'abdomen. Il a été évacué à l'hôpital général de référence nationale dans un état critique et a finalement succombé à ses blessures. Il est sans em...
Tchad: ministère, magistrats, avocats, greffiers, le grand déballage au sein d’un système judiciaire corrompu

Tchad: ministère, magistrats, avocats, greffiers, le grand déballage au sein d’un système judiciaire corrompu

A la Une, Halte à l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
Par un communiqué, publié le weekend dernier, le Syndicat des Magistrats du Tchad (SMT) a dénoncé « le dysfonctionnement caractérisé de la justice par les ingérences intempestives de la chancellerie sur le cours normal de la justice ».  Faisant suite au communiqué de presse du SMT, un greffier au Tribunal de N'Djaména, Doudjimsengar Tatolngar a dénoncé le comportement des "magistrats corrompus dont les dérives méritent des sanctions appropriées". Dans son communiqué ci-dessous, Me Doudjimsengar Tatolngar dit même que "certains magistrats se sont trompés de porte en intégrant la justice et qu'il est prêt à publier leurs noms et les montants perçus des justiciables voire donner aux médias". Selon lui, dans l'affaire objet du communiqué du SMT, "les magistrats ont convoqué le préven...
Tchad: les magistrats en colère contre le ministre de la justice Djimet Arabi

Tchad: les magistrats en colère contre le ministre de la justice Djimet Arabi

A la Une, Halte à l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
Les magistrats tchadiens sont en Assemblée générale extraordinaire ce lundi 21/10/2019 à 8 heures précises dans la grande salle des audiences du Palais de Justice de N'Djaména. Ils sont en colère contre « le dysfonctionnement caractérisé de la justice par les ingérences intempestives de la chancellerie sur le cours normal de la justice ». Décideront-ils d'entrer en grève ? On le saura au cours de la journée de ce lundi 21 octobre 2019. TchadConvergence
Inquiétudes sur la liberté de la presse au Tchad: suspension de la Radio Oxygène après une lourde condamnation du journaliste Inoua Martin Doulguet

Inquiétudes sur la liberté de la presse au Tchad: suspension de la Radio Oxygène après une lourde condamnation du journaliste Inoua Martin Doulguet

A la Une, Halte à l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
(N'Djaména, 3 octobre 2019) - Au Tchad, la Radio Oxygène est suspendue d'émettre pour une durée de trois mois à compter du 2 octobre 2019 par la Haute Autorité des Media et de l’Audiovisuel (HAMA) pour "violation des dispositions du cahier de charges des radiodiffusions sonores privées commerciales". "Pendant cette durée, la direction de la Radio Oxygène est tenue de trouver des moyens adéquats pour répondre aux conditions techniques d'exploitation d'une radio", ordonne la HAMA. En termes simples, la Radio Oxygène est suspendue d'émettre pour avoir changé de local, mais les vraies raisons sont ailleurs, selon le fondateur de la Radio Oxygène et des associations des droits de l'Homme. Le fondateur de la Radio Oxygène, François Djékombé pense que le régime MPS a peur qu'il se "ser...
Agression physique du journaliste Mahamat Assileck Halata à Paris: le régime tchadien tente-t-il d’exporter sa répression en France ?

Agression physique du journaliste Mahamat Assileck Halata à Paris: le régime tchadien tente-t-il d’exporter sa répression en France ?

A la Une, Gouvernance, Halte à l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
Non content d’avoir éradiqué tout pluralisme au Tchad, le régime d'Idriss Déby s’en prend désormais aux voix critiques à l’étranger. Le site "Le Tchadanthropus-Tribune" rapporte une agression physique de son directeur de publication, Mahamat Assileck Halata par l'aide de camp et beau frère du Président Idriss Déby. Violences, arrestations arbitraires et cybercensure 122e sur 180 pays au classement mondial 2019 de Reporters sans Frontières (RSF), il ne fait pas bon être journaliste au Tchad. Les reporters sont régulièrement arrêtés après la publication de certains articles. La plupart d’entre eux sont libérés assez rapidement, mais d’autres sont maintenus en détention arbitraire pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, et certains subissent de mauvais traitements en p...