jeudi 03 décembre 2020Covid-19: 1682 cas, 1515 guéris, 101 décès.
Shadow

Halte à l’Impunité et Renforcement de l’Etat de Droit

Disparition d’Ibni Oumar Mahamat Saleh: après le « Dia », les postes,… et l’épilogue « à la tchadienne » d’une affaire qui avait ameuté le monde entier

Disparition d’Ibni Oumar Mahamat Saleh: après le « Dia », les postes,… et l’épilogue « à la tchadienne » d’une affaire qui avait ameuté le monde entier

Halte à l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
Mohamed Ibni oumar Mahamat Saleh, un des fils du leader de l’opposition, Ibni Oumar Mahamat Saleh, disparu au lendemain de l’insurrection de février 2008, a été nommé mercredi soir, président –directeur  général de la Cotontchad Société Nouvelle. Diplômé de troisième cycle en mathématique à Orléans, il vivait dans cette ville avec une partie de sa famille depuis la disparition de leur père en février 2008. Depuis une année, plusieurs membres de la famille Ibni sont rentrés à N’Djaména laissant apparaître les signes d’une décrispation des relations avec le pouvoir. La trentaine, Mohamed Ibni oumar Mahamat Saleh hérite d’une société, autrefois, fleuron de l’économie tchadienne, mais qui bat de l’aile en ce moment. TchadConvergence avec Lepaystchad...
Disparition forcée des militaires au Tchad: Amnesty International veut une enquête indépendante

Disparition forcée des militaires au Tchad: Amnesty International veut une enquête indépendante

Halte à l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
Alors que le dossier des militaires disparus au Tchad a été classé sans suite par le procureur de la République le 25 août dernier, Amnesty International affirme qu’une dizaine d’entre eux sont toujours portés disparus. L’organisation demande par ailleurs une enquête indépendante. Pas moins de 49 militaires ont été déportés à Wour dans le Tibesti dans des conditions extrêmement difficiles. Et pour cause : ils n’auraient pas voté Idriss Déby Itno à la présidentielle du 9 avril. Des témoignages recueillis font état de mauvais traitements. Le procureur de la République a mené son enquête, notamment sur le cas de cinq militaires donnés pour mort. Mais ces cinq ont été montrés à la télévision bien vivants. En retour, le procureur assure qu'aucun militaire reçu dans son bureau n'a évoqué d...
Disparition forcée des militaires au Tchad: «Si l’un de nous meurt, on le jette à l’eau»

Disparition forcée des militaires au Tchad: «Si l’un de nous meurt, on le jette à l’eau»

Halte à l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
Pour n'avoir pas voté Idriss Déby à la présidentielle du 9 avril, 49 militaires ont été déportés à Wour, dans le Tibesti, dans des conditions extrêmement difficiles. Des témoignages recueillis font état de mauvais traitements. Le procureur de la République a mené son enquête, notamment sur le cas de cinq militaires donnés pour mort. Mais ces cinq ont été montrés à la télévision bien vivants et le procureur assure qu'aucun militaire reçu dans son bureau n'a évoqué des sévices ou tortures. Le dossier a été classé sans suite. Retour sur ce 9 avril où des militaires arrêtés ont été conduits dans des locaux de la présidence. Au moins deux d'entre eux ont pu s'échapper. Oumar* est arrêté le 9 avril, le jour du vote des militaires. Il est conduit dans les locaux de la présidence. D’autres pris...
Disparition forcée des militaires au Tchad: on comprend maintenant pourquoi le Président Idriss Déby a filé… à Wour aussitôt après son retour de Paris

Disparition forcée des militaires au Tchad: on comprend maintenant pourquoi le Président Idriss Déby a filé… à Wour aussitôt après son retour de Paris

Halte à l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
Au Tchad, l'inquiétude demeure vive au sujet des militaires disparus en avril au lendemain de l'élection présidentielle. Parce qu'ils n'avaient pas voté Idriss Déby, une soixantaine de militaires et policiers ont été arrêtés, mis au silence. 49 d'entre eux ont été envoyés dans l'extrême nord du pays, à Wour. Le ministre français de la Défense était intervenu en avril auprès d'Idriss Déby. Une enquête a été diligentée par le parquet tchadien sur 5 cas seulement. Ces 5 militaires ont été montrés vivants à la télévision et le procureur a classé sans suite le dossier des disparus. Plusieurs témoignages pourtant attestent de mauvais traitements, sévices, notamment à Wour. Le dossier des disparus n'est pas clos. Après le 10 avril, 64 militaires ont disparu : 49 ont été déportés à Wour dans le...