jeudi 01 octobre 2020Covid-19 : 1185 cas, 1006 guéris, 85 décès.
Shadow

Halte à l’Impunité et aux Arrestations arbitraires

Tchad: les magistrats en colère contre le ministre de la justice Djimet Arabi

Tchad: les magistrats en colère contre le ministre de la justice Djimet Arabi

À la Une, Halte à l’Impunité et aux Arrestations arbitraires
Les magistrats tchadiens sont en Assemblée générale extraordinaire ce lundi 21/10/2019 à 8 heures précises dans la grande salle des audiences du Palais de Justice de N'Djaména. Ils sont en colère contre « le dysfonctionnement caractérisé de la justice par les ingérences intempestives de la chancellerie sur le cours normal de la justice ». Décideront-ils d'entrer en grève ? On le saura au cours de la journée de ce lundi 21 octobre 2019. TchadConvergence
Inquiétudes sur la liberté de la presse au Tchad: suspension de la Radio Oxygène après une lourde condamnation du journaliste Inoua Martin Doulguet

Inquiétudes sur la liberté de la presse au Tchad: suspension de la Radio Oxygène après une lourde condamnation du journaliste Inoua Martin Doulguet

À la Une, Halte à l’Impunité et aux Arrestations arbitraires
(N'Djaména, 3 octobre 2019) - Au Tchad, la Radio Oxygène est suspendue d'émettre pour une durée de trois mois à compter du 2 octobre 2019 par la Haute Autorité des Media et de l’Audiovisuel (HAMA) pour "violation des dispositions du cahier de charges des radiodiffusions sonores privées commerciales". "Pendant cette durée, la direction de la Radio Oxygène est tenue de trouver des moyens adéquats pour répondre aux conditions techniques d'exploitation d'une radio", ordonne la HAMA. En termes simples, la Radio Oxygène est suspendue d'émettre pour avoir changé de local, mais les vraies raisons sont ailleurs, selon le fondateur de la Radio Oxygène et des associations des droits de l'Homme. Le fondateur de la Radio Oxygène, François Djékombé pense que le régime MPS a peur qu'il se "ser...
Agression physique du journaliste Mahamat Assileck Halata à Paris: le régime tchadien tente-t-il d’exporter sa répression en France ?

Agression physique du journaliste Mahamat Assileck Halata à Paris: le régime tchadien tente-t-il d’exporter sa répression en France ?

À la Une, Halte à l’Impunité et aux Arrestations arbitraires, Politique et Société
Non content d’avoir éradiqué tout pluralisme au Tchad, le régime d'Idriss Déby s’en prend désormais aux voix critiques à l’étranger. Le site "Le Tchadanthropus-Tribune" rapporte une agression physique de son directeur de publication, Mahamat Assileck Halata par l'aide de camp et beau frère du Président Idriss Déby. Violences, arrestations arbitraires et cybercensure 122e sur 180 pays au classement mondial 2019 de Reporters sans Frontières (RSF), il ne fait pas bon être journaliste au Tchad. Les reporters sont régulièrement arrêtés après la publication de certains articles. La plupart d’entre eux sont libérés assez rapidement, mais d’autres sont maintenus en détention arbitraire pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, et certains subissent de mauvais traitements en p...
Répression à haut Déby au Tchad: treize jeunes activistes frappés et arrêtés pour avoir tenté de marcher contre la pénurie de gaz butane

Répression à haut Déby au Tchad: treize jeunes activistes frappés et arrêtés pour avoir tenté de marcher contre la pénurie de gaz butane

À la Une, Halte à l’Impunité et aux Arrestations arbitraires, Politique et Société
Treize manifestants ont été arrêtés ce jeudi 25 avril à N'Djaména lors d'une marche contre la pénurie de gaz dans le pays. La manifestation avait été interdite par le ministère de la Sécurité. Au Tchad, treize manifestants: Ray's kim; Abdoulaye Younous Mahadjir; Manga Jean-Bosco; Orti Zenab; Tokama kemaye; Racky Diallo; N2A Teguil; Aimé Aissadji Bona; Deuh'b Zizou; Kemba Didah Alain; Toussaint Balama et Digri Parterre dont des artistes et activistes, ont été arrêtés au cours d'une marche pacifique de protestation contre la pénurie de gaz butane, ce jeudi matin. Annoncée sur l'ensemble du territoire national, la marche n'a été observée que dans la capitale tchadienne par une poignée de manifestants. En effet, cette manifestation avait été interdite par un arrêté du ministre la...
Tchad: comment passer devant le Palais présidentiel sans se faire tirer dessus ?

Tchad: comment passer devant le Palais présidentiel sans se faire tirer dessus ?

À la Une, Halte à l’Impunité et aux Arrestations arbitraires
La garde présidentielle a ouvert le feu ce dimanche 21 avril 2019 aux environs de 6 heures du matin sur un citoyen répondant au nom d'Abdallah Adam qui a eu la mauvaise idée d'emprunter l'avenue devant le Palais rose d'Idriss Déby à N'Djaména. Abdallah Adam, à bord de sa voiture de marque Prado Lexus, a reçu deux balles une dans la tête, une autre sur la poitrine. Sa voiture aurait fait une crevaison devant le Palais rose. Sans sommation, les militaires de la DGSSIE en faction ont ouvert le feu sur la voiture. Grièvement blessé, Abdallah Adam serait actuellement entre la vie et la mort. Ironie du sort, Abdallah Adam serait un ancien militaire de la DGSSIE détâché à la douane. Il faut rappeler que le comptable de la Caisse Nationale de la Prévoyance Sociale (CNPS), Rozi B...