Accueil > Halte à l’Impunité et aux Arrestations arbitraires

Le cyberactiviste Mahamat Babouri libéré après 16 mois de détention avec torture et mauvais traitements pour avoir critiqué la gouvernance au Tchad

Le militant politique Tadjeddine Mahamat Babouri, emprisonné depuis 16 mois pour avoir critiqué le régime sur les réseaux sociaux au Tchad, a été libéré aujourd'hui à la demande d'un juge, a appris l'AFP de source judiciaire. "Le juge a ordonné la libération d'office de Babouri en vertu du code de procédure

Lire la suite

Tchad: traqué et réduit à la clandestinité, le président des jeunes de l’UNDR, l’opposant Miarim Evariste Dillah reste introuvable

Le président des jeunes de l'UNDR, parti de l'opposition tchadienne, est introuvable depuis plusieurs jours. Mais, aucun doute pour son parti, le jeune opposant se cache pour échapper aux forces de l'ordre. Le mouvement de l'opposant Saleh Kebzabo l'assure: Miarim Evariste Dillah est traqué et réduit à la clandestinité à

Lire la suite

Tchad: le porte-parole du mouvement « Iyina » arrêté par la police pour « avoir voulu brûler des pneus sur la voie publique »

Un militant et porte-parole du mouvement citoyen tchadien "Iyina", qui appelle à manifester depuis fin janvier contre la mal-gouvernance, a été arrêté lundi à N'Djamena alors qu'il s'apprêtait à brûler un tas de pneus, a-t-on appris de source policière. Alain Kemba Didah "avait une bouteille d'essence à la main, il

Lire la suite

Tchad: une « journée sans presse » mercredi 21 février, pour protester contre l’impunité des violences policières

L'Union des Journalistes Tchadiens (UJT), en collaboration avec d'autres corporations de la presse tchadienne, décrète une journée sans presse à partir du mercredi 21 février, du matin jusqu'à minuit sur l'ensemble du territoire national, a appris Alwihdainfo. Cette journée sans presse vise à protester contre les agressions que subissent les journalistes

Lire la suite

Quand la lutte contre le terrorisme donne à Idriss Déby le droit à la dictature au Tchad: 17 étudiants condamnés à 4 mois de prison ferme et 74 autres en attente de jugement pour avoir manifesté contre la fermeture de leurs lycées et universités

Paris réagit à la condamnation à des peines de prison de quatre mois pour des dizaines d'étudiants au Tchad qui avaient manifesté, samedi dernier, pour protester contre la fermeture de leurs établissements scolaires. Pour l'Union des syndicats du Tchad, ces condamnations sont injustes. Victor Hugo: "Quand la dictature est un fait,

Lire la suite